NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

mercredi, mai 16, 2012

The Matchup : Chronique du premier EP.

À moins que vous habitiez Sainte-Thérèse, Québec, Canada (capitale inconnue de la scène locale indépendante underground), vous ne connaissez certainement pas Rat et Burger. Toutefois, vous avez peut-être déjà entendu leur excellent groupe acoustique, The Matchup. Si vous n’avez aucune idée de ce dont je parle en ce moment, vous avez déjà tord et vous devriez définitivement remédier à la situation aussitôt la lecture de cette critique terminée.


Donc, comme je le disais à l’instant, The Matchup c’est l’union de Rat (ex-Tears From The Sky, ex-Makkitha) et Burger (ex-4nocs, ex-Fifty Stars Anger, ex-A Story Begin), deux têtes bien connues de la scène locale underground de la Rive Nord de Montréal. Deux punks passionnés qui jouent encore pour la bonne raison de le faire, c’est-à-dire par amour de la musique et par conviction que la scène locale peut produire d’aussi bons groupes (sinon encore mieux) que tout ce qui nous est proposé par les grosses maisons de disques multimillionnaires. Leur style musical est festif, amusant et on y adhère instantanément. D’ailleurs, ils viennent tout juste de sortir «Turbo power excellent», leur tout premier EP le 1 avril dernier et laissez-moi vous dire que ça, c’est du beau !

«OK, c’est bien tout ça, mais comment je fais pour mettre la main sur cette petite merveille?!» me demanderez-vous anxieusement. Eh bien, rassurez-vous, rien n’est plus simple. Vous vous rendez simplement ici et vous télécharger le tout pour la modique somme de zéro dollar car oui, The Matchup, c’est aussi génial que ça et ils vous offrent la version MP3 de ce EP de six chansons totalement gratuitement. Vous n’avez donc aucune raison de ne pas aller les encourager puisque en plus de produire de l’excellente musique acoustique, les gars des Matchup représentent probablement la plus grande force de cohésion de toute la scène locale indépendante en ce moment.

À vrai dire, et je le dit parce que j’ai passé la majeure partie de ma vie là-bas et je peux donc me permettre de m’avancer sur ce point, il est plus qu’évident que Rat et Burger débarquent de Sainte-Thérèse «Rock city» parce que tout comme la plupart des punkeurs de cette région, leur passion pour la scène locale brûle autant que le brasier de l’enfer et elle leur tient plus qu’à cœur. L’unité et la bonne santé du mouvement est, pour ainsi dire, leur leitmotiv et le carburant qui active la turbine derrière leur désir de refaire vivre les heures de gloire de la scène locale du début des années 90. On ne peut donc pas s’empêcher de lever notre verre à une initiative aussi noble que celle de réactiver l’ardeur endormie des punks de l’époque qui sont peut-être devenus ostracisés par les responsabilités de la vie d’adulte mais, encore une fois, n’ayez crainte, Rat et Burger veillent au grain et s’assurent que la flamme ne s’éteint pas. En parallèle, le duo se porte aussi garant pour passer le flambeau à la nouvelle génération qui n’attend qu’un petit coup de main. En effet, ce sympathique duo vient tout juste de compléter le MDJ tour (Maison Des Jeunes Tour) en plus d’une série de spectacles et de prestations surprises dans leur patelin. Mais minute ! Attendez un peu ! Savez-vous ce qu’est le MDJ Tour ? Non? D’accord, laissez-moi vous expliquer.

Le MDJ tour est une idée qui a germé dans le cerveau de Rat au début de l’hiver dernier et qui a mené The Matchup dans tout près de 15 maisons des jeunes à travers la grande région de Montréal pour supporter la sorti de «Turbo Power Excellent». Le but était de ramener la scène et la musique locale la où elle est potentiellement plus en mesure de se régénérer et de reprendre forme, et c’est-à-dire chez les jeunes adolescents. Effectivement, la capacité et la disposition que les ados ont à se regrouper, s’unir et s’identifier autour d’une scène musicale ou de quelques groupes cultes dans lesquelles ils se reconnaissent et le besoin de se construire une identité à travers un projet ou une idée commune est certainement le bon endroit pour reconstruire la charpente d’une maison abandonnée depuis trop longtemps. Les Matchup leur redonne donc la capacité et/ou la volonté de forger une communauté forte et distincte comme vous, moi et probablement Rat et Burger ont fait à l’époque de nos adolescences.

Mais ce qui est encore mieux avec The Matchup, c'est leur côté très D.I.Y. et pour cause. Rien ne peut être plus simple avec The Matchup : Si tu veux arriver à quelque chose, n’attends pas que quelqu’un le fasse pour toi. Fait le toi-même, organise-toi, joue tes cartes de la bonne façon et si jamais tu tombes, relèves-toi et fonce dans le tas encore et encore et si tu écoutes ton cœur, tu ne pourras jamais te tromper. Une belle leçon d’humilité et de détermination qui peut s’appliquer à toutes les facettes de la vie qui nous est offerte sur un plateau d’argent par ces deux énergumènes.

Et, en plus, on ne fait pas que parler avec The Matchup, on passe directement à l’attaque et on pousse l’exercice vraiment loin. Ainsi, les gars de The Matchup se creusent constamment le cerveau et sont hyper novateurs dans leur approche avec le publique et utilisent tout ce qui est à leur disposition de façon ingénieuse et intelligente pour rejoindre l’auditoire et je pense, en autre, à leur «Jam spot».

«Mais, Cœur Noir, qu’est-ce que c’est que le «Jam spot»? Me demanderez-vous à nouveau captivés. Eh bien, laissez-moi encore vous dire que le «jam spot» est tout simplement une des meilleures idées qu’un groupe de leur catégorie puissent avoir et un concept D.I.Y des plus brillants complètement libre de toute nécessité monétaire, ou presque.»

Une fois le mois, Rat et Burger reçoivent un artiste de la scène locale et Broadcast via Ustream.com depuis leur «Jam spot» une prestation gratuite dans une ambiance de rigolade amicale, de fête et, surtout, avec beaucoup de canettes de Pabst.

Je ne manque jamais les spectacles du «jam spot» et, chaque fois, je ne peux m’empêcher de trouver ce concept plus qu’extraordinaire. Honnêtement, je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, je n’ai jamais vu une formation se servir d’un média social de cette façon et il faudra se rappeler que les Matchup auront été les pionniers quand tout le monde se seront inspirés de cette initiative - Si ce commentaire sur ces fameuses prestations du «jam spot» a su capté votre attention, ajoutez simplement The Matchup sur facebook et vous ne pourrez rien manquer, tout s'y trouve.

Ceci étant dit et pour revenir à nos moutons, une version physique de «Turbo Power Excellent» sera lancée prochainement en juin et ils sillonneront le Québec durant une bonne partie de l’été pour votre grand plaisir. N’hésitez donc surtout pas à allez leur piquer un brin de jasette si jamais vous croisez leur chemin puisque ce sont probablement les plus accessibles des punks que nous n’aurez jamais rencontré.

Pour conclure avec The Matchup, je dirais qu’au final, c’est tout simplement un foutu bon punk rock acoustique sans aucune prétention, joué par un des duo les plus divertissant que je n’ai jamais rencontré de toute ma vie et que vous vous devez de vous procurer « Turbo power excellent »; c’est un petit chef d’œuvre dans son genre et vous serez tout à fait comblé. Donc ne tardez plus et allez y en courant !!!

Sur ce, il ne me reste plus qu’un seul mot à dire sur The Matchup soit cheers, à bientôt et continuez votre excellent boulot.


(Écrit par : Coeur Noir)



LIENS DES SITES :

2 commentaires:

  1. The Matchup c'est un combos de musique punk acoustique pure et hallucinante et de deux des meilleurs gars que j'ai croisé d'ma vie! Écoutez ça, c'est un privilège d'avoir un album de même gratuit! Merci à Rat et Burger, deux artistes de la rive nord qui démontrent encore un fois, à quel point il y a du talent dans notre p'tit coin d'pays! MATCHUP RUUULES!!!

    RépondreSupprimer