NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

lundi, juillet 02, 2012

Last Letters. : Critique de «From Her and Here».

LastLetters. est une jeune formation qui vient tout juste de nous proposer leur premier effort. En effet, leur nouveau disque «From Her and Here» est disponible pour tous ceux qui veulent bien l’entendre depuis le 1er mai dernier (2012) via leur Bandcamp en version physique ou non et constitue pour l’instant le seul matériel que ce quatuor de Bayonne, N.J. a endisqué.

LastLetters. nous propose donc un post-hardcore avec quelques touches ambiantes qui font très post-rock et peut-être même un petit côté screamo selon certains mais je n’adhère pas vraiment à ce dernier qualificatif en ce qui les concerne.

Leur musique est porteuse d’une lourde charge émotive, il n’y a aucun doute ici. On peut le ressentir aussitôt les premiers instants de l’album, mais faut-il automatiquement appliquer l’étiquette emo à un groupe qui décide d’impliquer ses sentiments dans sa musique? Pour ma part, je ne crois pas, mais bon ! À vous d’en décider.

Par contre, comme je le disais, le côté post-rock est vraiment très, très bien intégré et, à mon sens, il apporte encore plus de profondeur et de maturité à la musique de LastLetters. Chacune des pièces est empreinte de la mélancolie si chère à ce mouvement et l’ambiance générale de cet album ne pourra faire autre chose que venir vous chercher dans les tripes. Il faut cependant savoir apprécier ce type de sonorité, peut-être un peu plus planante, plus rêveuse, qui est aussi constamment hurlé avec un vocal qui veut lacérer le larynx. C’est très impliquant comme son et très personnel, si on peut dire.

L’album ne contient que sept chansons mais si on enlève l’introduction et «Just outside of reach», sixième piste beaucoup plus ambiante que ses consoeurs, il ne reste que cinq courtes pièces à déguster et c’est ici que le côté post-hardcore entre en compte.

On ne peut affirmer que Lastletters. est ce type de groupe qui joue rapide et agressif puisque ce n’est absolument pas le cas. Bien qu’à deux ou trois moments nous avons droit à un peu plus de rapidité et de dureté, le tout reste forgé dans la lenteur et sur le désir de créer une atmosphère globale plutôt qu’une entité disparate. C’est calme et langoureux avec beaucoup d’effort mis sur l’ambiance créée par les harmonies des guitares et l’échantillonnage et, comme je disais plus tôt, le tout est soutenu par un vocal déchirant extrêmement impliquant. Ça vient du cœur et ça se laisse entendre. D’ailleurs, je crois qu’on peut dire que la musique de Lastletters. en est une définitivement sincère et franche et comme la plupart des groupes qui font ce genre hardcore, les textes de «From Her and Here» sont à l’image de leur musique soit vrais, honnêtes et authentiques. Il n’y a pas de place pour les gros egos ou les rockstars.

Je conseille fortement cet album malheureusement trop court à tous ceux qui estiment ce type de musique. Si Lastletters. ne dévie pas trop de sa trajectoire dans les prochaines années et garde le focus sur ce type de création musicale, elle restera une formation prometteuse dans son genre. À découvrir pour les amateurs de Pianos Become the Teeth,  Envy et tous les amateurs de post-rock avec un penchant pour le hardcore.

(Écrit par : Coeur Noir)




LIENS DES SITES :
Bandcamp : Lastletters.bandcamp.com
Facebook : Facebook.com/lastletters

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire