NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

mercredi, août 14, 2013

Swissknife & The Matchup : Résumé de la tournée «Bandits on the road» : Tadoussac & Sept-Îles.

Jour 10 : Tadoussac : 


Père Coquart Café connais-tu la légende de Mega Mouth? Le requin a la gueule argentée, le meilleur des requins. Peu importe ton arme, tu peux pas le combattre. Une des légendes les plus secrètes mais nous, on la connaît, c'est ça Tadoussac. Là-bas, il y a plein d'histoires particulières.

Le fantôme du Père Coquart pis tout. Nous arrivons au Coquart à 18h00, après plus de 45 minutes d'attente au traversier. Déjà à notre arrivée, il y a des rockers assis sur la terrasse. Crinière de lion, barbiche à Hetfield, le party est pognée deux heures avant le spectacle. On mange de la pizza à la sauce Jack Daniel's, question de rentabiliser ce qu'on ingère. On chill avec Marion, Jack, Rosalie et Cie. Cool gang. On est en feu avec l'histoire de Mega Mouth.

L'heure du spectacle, 20h15. Swissknife a la tâche d'entertainer les personnes qui mangent. Faire crier du monde la bouche pleine, c'est quelque chose. Les rockers sont dans la place. Autour des Matchup, le monde capote sur l'histoire de Mega Mouth, le meilleur des requins. Les cheveux longs se font
aller la tête dans tous les sens, y allant même d'un " slam ". Tout ça dans un show acoustique dans un restaurant. Yes. On se fait payer pas loin de 10 plateaux de shooters. Je crois qu'ils veulent nous mettre à terre. Pauvre eux, on est immunisé à l'alcool. On pacte le gear. 10h15, le show est terminé, what?

On se dirige donc à l'Eau-berge Jeunesse, il y a un feu avec du monde qui jam, cool spot. Encore une fois, on nous attaque à coup de shooter dans la gueule. On est sur un nuage. Pas moyen de payer notre propre tournée de shooter, les gens nous gâtent. On goûte à plein d'affaire et je ne me rappelle pas du nom des drinks. On transfère au café du Fjord et ça continue. On se dirige avec la gang dans le bois ou y a un spot secret. Une espèce de tunnel. Après, c'est flou. Rat tente de partir vers notre logis, mais en sens contraire, tout seul. Ayoye. Finalement tous ensemble, on va au Père Coquart, là où nous dormons pour la nuit. Burger sent quelque chose le frotter mais il n'y a personne. Rat entend quelqu'un ouvrir la porte et la fermée, mais il n'y a personne. Woah ! Bonne nuit le fantôme.


Jour 11 : Sept-Îles : Chivaz Bar


Nous arrivons à 18h15. On entre dans le bar. On voit déjà que ce sera une bonne soirée quand on voit deux arcades d'Hummer et que la grosse 50 est 5,25$. Le vent frais du fleuve, c'est parfait. 19h30, le booker, Luc Vaillancourt de Productions Nord-Vivant et du groupe Dumb Adults, arrive. On s'installe tranquillement et se prépare pour rocker le Chivaz.

Jeff Turbis alias The Uprise commence le spectacle. C'est son premier show sous ce nom. Sérieusement, il nous met sur le cul. Du bon folk. Belle découverte. Excellente voix et bonne exécution à la guitare. Après son spectacle, nous lui offrons de nous suivre pour les spectacles de Tadoussac le dimanche et de Granby le mardi. Il capote, et finalement accepte. Autour de Swissknife et ensuite des Matchup de brûler les planches du Chivaz. Le monde capote, demandant même un rappel. La merch se vend en fou, arborant fièrement les t-shirts de Matchup et Swissknife. Il ne reste plus de CD physique du demo de Swiz.

Le bar est plein. Belle job au niveau du flyer et de la promo par Luc et Marianne. C'est un gros burger, tu vois le lien. That's Wurtz urp ! Autour de Lost Love qui met le feu dans la place avec un punk rock me rappelant The Flatliners par moments. La van des gars avait pratiquement rendu l'âme à Baie-Comeau. Après quelques heures d'attente, ils ont réussi à se rendre au show quand même à 70 km/h. Des bêtes. Finalement, In The Meantime, de Boston, qui termine la soirée. Les gars sont vraiment cool et leur beat tout autant. Good job !

On fait le party jusqu'à la fermeture du bar pour ensuite continuer ça chez Luc, le maître de la soirée. On capote, y a un cadre de Mega Mouth dans sa salle de bain. Presque tous les bands sont dans la maison, et la bière coule jusqu'à 6h AM. Le chat qui est violent, aime bien jouer avec des bouchons de bouteilles. Swiss le lance comme si c'était un chien et le chat le rapporte toujours. Fou raide ce chat-là. On dort un peu. Bye.


Jour 12 : Tadoussac : Café Gibard


De retour sur la 138 Ouest vers Tadoussac. Six heures plus tard, nous arrivons à destination. Les gens parlent de Mega Mouth. Le trend est commencé. Petite bière au Père Coquart avant de filler vers le Café Gibard. Cette fois-ci, il fait super beau et le paysage est incroyable. La bouffe est fucking bonne au Gibard. Petit café-bar aux couleurs roses et très intime. C'est au boute.

The Uprise, de Sept-Îles, commence le show. Le café se remplit petit à petit. Excellent show, même meilleur que celui de la veille. Le monde écoute, personne ne parle. Ça, c'est vraiment cool. Autour de Swissknife. Le feu pogne dans le shack. Le monde capote sur Mega Mouth et réagit à toute intervention. Belle complicité de ''OUH, YEAH!'' avec la foule. À la fin de «Call Me Lord», Swiz se gâte et monte sur une table, Unplugged. Les gens chantent le reste de la chanson, un moment assez fou merci. J'adore Tadoussac. Finalement, le clou de la soirée : The Matchup. Le feu brûle encore. Les blagues de Burger sont tellement drôles que Swiss s'étouffe trois fois avec des shots. Un bon spectacle encore une fois. Ah oui, Burger a encore pété une corde. Les shots de Jameson, Jack et autres boissons inconnus inondent le foie des trois rockers. On pacte les instruments. 

 Grâce à Jonny Action, Rat et Burger ont passé une sacrée bonne soirée. En route vers le café du
Fjord, les nouveaux amis de Tadoussac nous payent la traite. Un coup ben avancé, on se promène dans le village et ... non, je peux pas rien dire. Si tu veux en savoir plus, demande nous. Il y a trop d'anecdotes croustillantes. Le tout englobe Mega Mouth, un piquet avec une boule disco, des zombies et un grand-père. Finalement, on dort, encore à la clarté. Pas tuable c'est trois gars-là. Merci bonsoir. Au réveil, nous ne voulons pas partir. On est trop bien ici. Beau paysage, gens accueillants, c'est parfait. Pas le choix par contre.

Un énorme merci à toutes les personnes présentes aux spectacles de Tadoussac et de Sept-Îles. Spécialement à Marion, Rosalie, Eloise, Luc, Sébas, Marie-Pier, fantôme du Père Coquart, Luc et Marianne de Productions Nord-Vivant, Jeff (The Uprise), Pamela, Lost Love, In The Meantime, Dixie Lee, Red Bull et Gatorade, Quick, Mega Mouth, Extrême, Café Gibard, Père Coquart, Bar le Chivaz. Merci aussi à tout l'alcool ingérée et l'air salin. Quelle belle fin de semaine. Wow. OUH YEAH!

La tournée achève, il ne reste que trois dates, alors suivez la suite sur La Punkerie, Peace!

(Écrit par : Swissknife, Rat & Burger)

LIENS DES SITES LOST LOVE :
BandCamp : Lostlove.bandcamp.com
Facebook : Facebook.com/LostLovewow

LIENS DES SITES SWISSKNIFE :
Facebook : Facebook.com/swissknifeqc
ReverbNation : ReverbNation.com/swisskniferem

LIENS DES SITES THE MATCHUP :
Bandcamp : Thematchupband.bandcamp.com
ReverbNation : ReverbNation.com/thematchupband

Facebook : Facebook.com/thematchupband

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire