NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

jeudi, août 09, 2012

Maladroit : Critique de «Goes to Pouzza».

De nos jours, chez les groupes émergeant et même les plus établis, on y retrouve une complexité de plus en plus présente dans la composition. Si, heureusement, nous sommes rendus loin des simplistes «Ramones», on a là un couteau à deux tranchants : D’un côté, la complexité donne un son très attrayant musicalement et attire les mélomanes à coup sûr. D’un autre, cette complexité tend parfois vers des compositions où on a du mal à garder le morceau en mémoire et se souvenir des titres ou des paroles.


Autrement, il est bien que certains groupes retournent aux sources. Un peu plus simple mais hautement efficace pour soutirer un son qui nous trotte dans la tête.

Maladroit a su le faire d’une belle façon avec l’EP «Maladroit Goes To Pouzza». Après seulement un écoute, on connaît déjà plus de la moitié des paroles, mais surtout les titres des quatres chansons. Dans l’ordre, «Goes To Pouzza», «I Don’t Wanna Go To The Fest With You», «Tru Punx» et «Sleeping Pills & Energy Drinks» forment un tout simple et rafraîchissant.  La formule de composition des chansons est simple et on la comprend rapidement. Pourtant, elle n’est pas blasante pour autant. Dans cette simplicité, on s’y sent confortable ; c’est un peu comme du bonbon.

Ce n’est pas du ska ou du reggae mais détrompez-vous, on y ressent bien la vibe d’été et ce qu’a été le Pouzza Fest pour bon nombre de gens qui en ont profité pour la peine. Bref, c’est un punk assez léger, authentique avec des sonorités qui tendent vers le party, qui faut faire jouer assez fort dans la voiture pour chanter à tue-tête entre amis qui, eux aussi, auront appris les paroles après le premier écoute.

Achetez-le, vous le réécouterez encore et encore. Ce n’est pas le genre d’album sur votre Ipod que vous trouvez chouette, mais dont vous «n’avez pas encore pris le temps d’écouter». Il est disponible sous l’étiquette Big Wheel Records et Pouzza Records (l’écurie) au Québec et Guerilla Asso en France. Gâtez-vous !

(Écrit par : Bidule)



LIENS DES SITES :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire