NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

lundi, octobre 29, 2012

Hellbound Hepcat : Critque de l'album éponyme.

The HellBound Hepcat vous font pénétrer dans un univers de rockabilly solidement influencé par Elvis Presley sur tous les aspects de la musique. Le groupe offre de l’humour et affiche ses cartes dès la première chanson «Onion Song». Si vous aimez le vieux rock n' roll des années cinquante qui offrait un vocal solide appuyé par un tempo qui est devenu le rockabilly, vous aimerez ce groupe. Bien sûr, tous les clichés sont là: les baby, les thèmes d’amour à la sauvage et la voix rauque par certains moments.

Il reste que l’album est vraiment bon dans son genre. Le groupe offre quelque chose de simple qui s’est fait des millions de fois, mais malgré tout ils le font très bien et force de dire qu’ils sont vraiment bons! On finit par comprendre et apprécier leur univers que ta mère n’a connu qu'un peu. Pour toi et moi, c’est vraiment loin et on ne connaît pas tout, donc on ne tombe pas trop dans la comparaison une fois passée celle d’Elvis. On finit par se laisser aller par la guitare «tunée» à la vieille époque et on embarque dans cet album éponyme de treize chansons. Ça ne vieillit pas puisque ça sonne vieux, donc ça reste vieux tout en étant pas si vieux que ça, tu me suis?

Le fait est que la formation est intègre et fait ce qui lui plaît et on est loin de la formation The Brains. Quand je parle de psychobilly, je parle en général car cette formation a un vaste répertoire dans le vieux swing rock. Ils reflètent plus qu’une vieille époque, ils font preuve de force de caractère et donne quelque chose de bon qui plaît à chaque pièce. L’album est court dans le sens qu’il passe rapidement puisqu’on se fait prendre au jeu et on finit par aimer et se rendre compte que le rock des années cinquante avait beaucoup à offrir: ils ont établi la révolution musicale qui a suivi dans les années soixante où la musique est définitivement devenue un mode de vie et non un moment de détente.

Je n’ai jamais eu la chance de voir cette formation en spectacle mais devant un album rempli de chansons pures et accrochantes, je me dis que les spectacles doivent être vraiment bons. Je vous conseille de les suivre et d’aller encourager cette formation de Montréal qui puise ses influences dans Johnny Cash, Chuck Berry et Johnny Burnette! Un mix qui vous renversera en spectacle. D'ailleurs, le groupe a beaucoup joué avec nos amis de Toronto, The Creepshow, qui, je vous rappelle, a subit plusieurs changements dernièrement dont le départ de Sarah Blackwood. Le groupe existe depuis 2006, ils sont donc un tout nouveau groupe prêt à jouer partout au Canada leur swing qui fait vivre une époque qui semble si loin de nous!

C’est le premier album de The HellBound Hepcat et il a paru en 2010. On espère un deuxième opus bientôt puisque celui-ci vaut vraiment son pesant d’or!

(Écrit par : Dj Punkassbed)

Hellbound Hepcats - Play With Fire by Stomp Records

MEMBRES :
Alexander Brown - Chant & Guitare
Jordan Peddie - Contre-Basse
Sylvain Lemire - Batterie

LIENS DES SITES :
Site Web : Hellboundhepcats.com
Myspace : Myspace.com/hellboundhepcats
Facebook : Facebook.com/pages/Hellbound-Hepcats/271734735303

2 commentaires:

  1. Je t'oblige a voir ça en spectacle ! c'est quelque chose man !

    RépondreSupprimer
  2. Si tu m'oblige mr anonyme je vais y aller :-)tu m'invite lol

    RépondreSupprimer