NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

jeudi, août 30, 2012

Crusades : Critique de « Parables ».

Une de mes premières critiques sur la Punkerie fût à propos d’une excellente formation d’Ottawa qui nous offre un punk rock/hardcore à caractère blasphématoire et obscur et j’ai nommé les plus qu'excellents, Crusades.

Leur premier maxi m’avait littéralement jeté par terre tellement leur concept était puissant mais surtout tellement le contenu musical était sans reproche. Si vous le désirez, vous pouvez toujours prendre cinq minutes de votre temps pour lire la critique de ce premier LP « The sun is down and the night is riding in » juste ici.
 
Ceci étant dit, ce quatuor ontarien repart en croisade pour la durée de deux titres machiavéliques offerts sur un outrageux 7" toujours inscrit sous l’oriflamme de l’hérésie et du mépris pour la chrétienté et force est de constater que les gars de Crusades ne cessent de s’améliorer avec chaque enregistrement.

Toujours incontestablement iconoclaste, le contenu lyrique de « Parables » se veut sans contredit dans le même ordre d’idées auquel Crusade nous a habitué avec leurs prédécesseurs soit le refus total des dogmes religieux et la contestation violente de l’autorité ecclésiastique qui tente chaque jour de nous assimiler pour nous fondre dans le moule et nous transformer en d’inutiles moutons qui ne font que suivre aveuglément le troupeau et le commandement d'un pseudo divinité dérisoire sans contenu ou substances quels que soient. Ces vinyle sont tout à fait abominables - dans le bon sens du terme - et, à mon sens, il contient tous les éléments pour faire frémir les irrévérencieux et sinistres personnages en soutane qui ne souhaite que posséder votre âme pour la dévorer avec leurs supercheries et vous effrayer avec leurs histoires pour enfants.

Pour ce qui est du contenu musical rien ne pourrait être mieux. Sur un côté nous avons droit à un titre (Rites of Atonement) qui débute dans une superbe mélodie acoustique hyper mélodique qui finit par s’accomplir dans la distorsion et qui nous laisse bouche bée devant ses harmonies de chœurs si magnifiques et entraînants (surtout vers les toutes dernières secondes) et de l’autre, une pièce plus classique (Gods, too, Decompose) soutenu par une solide batterie ambiante qui se veut aussi intense qu’une rythmique de métal extrême et qui explose dans un cataclysme vocal qui ne pardonne pas. Tout à fait génial.

Bien entendu, le format général de ces deux pistes s’inscrit exactement là où il le devrait, c’est-à-dire dans le format punk et c’est ce qui est bien. On ne change pas les ingrédients d’une recette qui fonctionne déjà, on ne fait que modifier les quantités et les épices et les gars de Crusades l’ont très bien compris et il l’applique à merveille. Les doses sont calculées aux millilitres près sur « Parables » et tout est assaisonné juste à point.

Autant de par sa musicalité que de par sa qualité exceptionnelle au niveau de l’intégrité intellectuelle « Parables » est un « must » pour tous les amateurs de ce type de musique et vous vous devez de vous le procurer. Crusades ont définitivement gagné en maturité et ces deux titres en témoignent sans équivoque et je ne peux faire autrement que de me repentir d’ici à ce que leur second long jeu vienne encore une fois propager leurs cantiques diaboliques à tous ceux qui veulent bien les entendre mais d’ici là n’hésitez pas et porter vos crucifix inversés avec fierté et supporter une de meilleure formation punk canadienne de l’heure en achetant leur matériel sur BandCamp ou encore ici  et sur le site de la maison de disque It Alive Records.

N'oubliez pas que la formation sera en spectacle le 8 septembre au Scanner à Québec dans le cadre d'Envole & Macadam, voyez plus d'informations dans cet article.

(Écrit par : Coeur Noir)

LIENS DES SITES :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire