NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

jeudi, octobre 25, 2012

Morning Glory : Critique «Poets Were My Heroes».

Ezra, Early, Adam, Chris et Lucky sont de retour après plusieurs années incertaines. Beaucoup de changements se sont produits au sein de la formation de New York qui n’a rien de débutante.

Au contraire, ils sont les légendes qui ont forgé la Crack Rock Steady Scene qui englobe plus d’une centaine de groupes à travers le monde formée par Choking Victim, dont Ezra a fait partie. Bien sûr, il a été aussi le guitariste de la très prolifique et incroyable formation Leftover Crack devenue Star Fucking Hipster dans les dernières années.

Les attentes sont malheureusement très élévées parce que ceux qui ont écouté «The Whole World Is Watching», le premier album officiel qui regroupait les Ep de la formation était malade mental tout simplement car il comprenait tous les éléments qui ont fait de Chocking Victim et Leftöver Crack des groupes cultes au son unique. Un ska sans vent, juste un rythme de guitare ska qui vous fait capoter. Un album renversant du début jusqu’à la fin.

Comme Morning Glory était un side project, ça n’avait pas été pris au sérieux mais, après la sortie du premier album, tout le monde a fermé sa gueule et a commencé à vénérer cette formation remplie de talent et qui possède déjà quelques gros classiques punk rock ska à son actif! Quoi attendre du deuxième album paru sur Fat Wreck? Une suite logique au premier? Mais malheureusement ce n’est pas ce qui nous attend. Ezra a été clair, on ne veut plus jouer du ska et on veut s’éloigner de cette étiquette qui nous colle à la peau. Malgré tout, Ezra nous offre «Quemar las Fronteras» sur l’album qui comprend des trompettes, mais rien de plus.

Très dommage dans mon cas, une seule chanson avec des trompettes sur un album de quatorze pièces, car c’est ce qui a forgé la renommée du groupe. Dans «Poets Were My Heros» on se retrouve devant un album loin d’être mauvais mais qui déstabilise comparativement au passé. Un son nouveau qui colle bien au groupe mais qui est difficile à digérer, je l’accorde, on retombe dans le indie rock et on sent la tangente de Fat Mike dans ses production: Dillinger Four, The Flatliners et American Steel ont passé par là et leur son a vraiment changé.

Je ne juge pas le changement de son du groupe. Je ne fais que dire que cela me surprend et me déçoit beaucoup. Déjà le début de l’album est beaucoup moins punché que le premier qui vous jetait littéralement par terre. Dans le cas présent, on sent presqu'un malaise. C’est pas un bon début et les deux premières pièces ne sont vraiment pas à la hauteur du début du premier. Les pièces manquent un peu de structure et semblent partir dans différentes directions, mais reste que c’est tout qu’un moment musical à vivre. On entre dans un monde vraiment chaotique qui vous fait vivre plusieurs moments weirds, mais bon, il reste que, malgré tout l’album démontre une originalité hors du commun qui influencera sûrement beaucoup de nouveaux groupes. Le piano est tout de même très efficace tout au long de cet opus.

On doit oublier le premier album et se laisser aller dans un univers planant qui offre dans le déstabilisant. Il reste que la toune maître de l’album, la troisième: «Poets Were My Heroes», est assez épique. On a mis le paquet dans ce morceau et ça paraît, ça fonctionne et ça déstabilise positivement, mais il reste que les chansons comme celle-là sont en minorité. Plusieurs pièces manquent un peu d’assurance et on se demande ce que certaines font là, et ça enlève un côté intéressant de Morning Glory! On semble tomber dans la pièce sonore d’un film, c’est assez bizarre. Il faut donner la chance au coureur et, surtout, il faut accorder aux gars le fait qu'ils se forcent à offrir du nouveau! Mais les refrains ne sont pas accrocheurs ainsi que les mélodies... on n’accroche pas trop et après écoute on ne peut repenser à une pièce qui nous a marqué. On sent que l’on doit ré-écouter ce qui démontre le manque de coordination dans les chansons.

Il reste que l’album vaut l’achat car il vous plongera dans un autre univers. Il est un tremplin vers un son plus épuré et plus léger rempli de mélanges qui offrent une saveur différente et rappelle plusieurs vieux groupes. Beaucoup d’effets sonores tout au long de «Poets Were My Heroes» auxquels je ne me suis pas encore fait d’idées à savoir si ça toujours son sens ou si c’est un peu trop.

Je reste un fanatique de la Crack Rock Steady Scene et je trouve l’album très intéressant malgré l’aspect déstabilisant. Morning Glory va aller chercher un public ailleurs de leur zone de comfort ce qui est très bien ! Les chansons sont longues et travaillées mais manquent un peu de mordant et de croquant. Rappellons que Ezra était un junkie qui a quitté l’univers de l’héroïne, voilà quelques années, et qui a eu plusieurs rechutes.

Le doute plane encore à savoir s’il rejoindra Leftover Crack pour un nouvel album ou non! Personne ne sait encore ce qui se trame dans sa tête, mais je crois que la porte n’est pas fermée pour lui. Entre-temps, le Stza travaille toujours sur Star Fucking Hipster qui est rendu à leur quatrième album à paraître dans un futur moins lointain que l’on pense. Leftover Crack est supposé nous revenir en 2013 avec du nouveau matériel!

D’ici là, procurez–vous «Poets Were My Heroes» sur l’étiquette Fat Wreck. Commencé par la pièce numéro huit, pour ne pas trop vous déstabiliser. La chanson s’appelle «Orphan’s Holiday» et elle est vraiment excellente, sûrement une des meilleures de cet album qui a paru cette semaine, le mardi 28 août 2012.

Le piano reste une force de la Crack Rock Steady. Ça ajoute un aspect plus spirituel à la chose et ça donne beaucoup de profondeur et surtout d’ambiance à des pièces. Mais il y a des moments où, à mon humble avis, c’est vraiment trop... comme dans la pièce «Touch» où on sombre dans un coma musical! Ça manque d’expérience, ce qui fait que la chanson reste pas terrible! Cet album a dû quand même coûter cher à produire car il y a beaucoup de montage et de mixage ainsi que de sons ambiants et d’instruments, une trop grosse production qui fait que le groupe se perd dedans.

Par exemple, «Patiently» est vraiment sans goût dès son départ. On dit d’attendre le refrain pour s’accrocher à quelque chose, on se perd un peu et les violons nous amènent à un autre niveau. Je reste très mitigé, j’aime la moitié de l’album mais pas l’autre, et plusieurs chansons me laissent de marbre. Je me sens moins plongé dans l’univers de la Crack Rock Steady Scene surtout pour «Life’s A Long revenge», qui reste très positive, malgré le message négatif, et est remplie d’entrain... une excellente chanson mais loin de la Crack Rock Steady à laquelle on nous a habitué! Reste que c’est une grosse production, surtout pour les drogués de la Crack Rock Steady Scene. Ils se doivent d’en vendre quelques-uns histoires de payer tout ça car ça dû coûter cher au vieux Fat Mike de Nofx.

Mon pire malaise durant cette écoute va à la pièce «Born To December» qui me fait penser à une pièce de My Chemical Romance trop populaire et je ressens un genre de mauvais goût dans la bouche, j’embarque pas du tout. Je suis né un 23 décembre 1981 et encore une fois ça me touche pas, même avec les paroles, ça fait vraiment trop My Chemical Romance version Crack Rock Steady repenti.

À vous de faire votre propre jugement sur ce deuxième album. Je garde espoir que Leftöver Crack se réunira pour faire beaucoup mieux que ça!

(Écrit par : Djpunkassbed)

Morning Glory - Care of Me by Fat Wreck Chords

DISCOGRAPHIE :
• This Is No Time Ta Sleep (2001) - Revolution Rock Records

• The Suicide Singles (2001) - Revolution Rock Records
• The Whole World Is Watching (2003) - Blacknoise Records
• The Kids Are Gonna Pay... Split with Leftöver Crack, F-Minus (2006)
• Poets Were my Heroes (2012) - Fat Wreck Chords

LISTE DES GROUPES CRACK ROCK STEADY SCENE:
STOCKYARD STOICS (USA)
INDK (USA)
LEFTÖVER CRACK (USA)
JAYA THE CAT (NL)
NINE ELEVEN (FR)
HIGH FIVE DRIVE (CA)
STAR FÜCKING HIPSTERS (USA)
BRAINDEAD (D)
ARMED RESPONSE UNIT (UK)
SKAPSOM (FR)
UNION JACK (FR)
TIM VANTOL (NL)
NEW DISASTER (USA)
DEAD SUBVERTS (UK)
LUVDUMP (UK)
FAKE OFF (FR)
GLOBAL PARASITE (UK)
FAST MOTION (FR)
SIX FISH (UK)
KILL YOUTH CULTURE (UK)


Et un paquet d’autres groupes qui ont et font encore partie de la scène Crack Rock Steady, formé par Choking Victim !

LIENS DES SITES :
Myspace : Myspace.com/morningfuckingglory
Facebook : Facebook.com/morningglorynyc

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire