NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

jeudi, février 07, 2013

Masked Intruder : Critique de l'album éponyme!

Habituellement, je préfère la noirceur. Je préfère le sang, les cris, la douleur, la désolation, la nature morte, le carnage, l’apocalypse, les images de fin du monde et la musique à propos d’anges déchus, vous voyez le genre? Toutefois, il arrive à l’occasion qu’un peu de lumière perce le ciel pour éclairer mon sinistre paysage sonore et je tombe alors en amour avec un album/groupe qui n’a rien à voir avec mes habitudes musicales et c’est exactement ce qui s’est produit avec le dernier LP de Masked Intruder, une formation punk rock américaine, signé sur Red Scare Industries et Fat Wreck.

D’abord, je dois l’avouer, j’adore le petit punk rock « cheap » comme celui de Masked Intruder. J’adore ce genre de groupe qui ne se prend pas au sérieux mais qui s’applique tout de même à produire un son avec du caractère. Et même si la plupart du temps, leur piètre talent de musicien ne les empêche jamais de produire de la musique de qualité, c’est surtout la passion qu’ils y mettent qui rend l’exercice agréable. L’énergie et le cœur sont toujours, toujours, toujours bien présents avec ce type de formation et c’est, entre autre, pourquoi je porte un respect sans borne à ces groupes qui décident de revenir à l’essentiel du rock, c’est-à-dire, de le faire pour le plaisir de le faire sans avoir besoin de se prouver sur son instrument avec d’interminables et insoutenables solos qui n’en finissent plus.

Non, vraiment, Masked Intruder, c’est le rock comme dans les années 50. Des courtes pièces efficaces qui traitent majoritairement d’amour, de bataille à coups de couteau, d’amour, de relations amoureuses, de ruptures, d’amour, de rêverie à propos de l’être chère et d’amour. Ai-je mentionné que Masked Intruder à pour terme central l’amour ? Non !? Eh bien je vous le dis, Masked Intruder parle d’amour, beaucoup.

En effet, sur les 13 titres qui composent l’album, 12 ont comme thématique principale les relations amoureuses. Mais qu’est-ce que ça peut bien foutre, après tout ? Est-ce que tous les grands groupes/artistes qui ont su influencer des générations entières avec leurs chansons ne nous ont pas harcelés avec ce sujet ?

Eh puis est-ce que tous les Elvis Presley, les Beatles, les Jerry Lee Lewis (Oui, oui, vous avez bien lu, j’ai mentionné l’unique et seule légende vivante du rock n 'roll), les Ramones, les Marie-mai et j’en passe…de ce monde n’ont-ils pas réussi à marquer l’imaginaire collectif en nous parlant d’amour ? Bon d’accord, je vous entends d’ici ! Peut-être pas Marie-mai mais le monde n’a qu’à bien se tenir…

Trêve de plaisanteries, ce que j’essaie de dire, c’est que parfois c’est bien de prendre congé de la révolution et de la contestation. Il faut savoir s’oxygéner le cerveau et se payer du bon temps pour ne pas virer complètement barge dans notre triste réalité, n’est-ce pas? Et, à mon avis, la petite musique facile de Masked Intruder exécute à la perfection ce genre de retraite bien mérité.

Des petites harmonies agréables qui restent en tête et vous accrochent un sourire aux lèvres des heures durant, des paroles simples, enfantines, parfois stupides et drôles mais toujours de bon goût, un concept rigolo et rassembleur qui rappelle les « crooners » des vieilles années et une ambiance festive inscrite à l’intérieur de riffs sans prétention, d’une solide production et d’une bonne dose de Rock N’ Roll. Pour tout dire, si vous faites la fête, soyez certain d’inviter Masked Intruder si vous voulez que votre party lève…

Mais au-delà de tout ça, ne faites surtout pas l’erreur d’aller croire qu’on pourrait comparer Masked Intruder à une formation comme Blink 182 ou…. Eeeeeeeee …eh bien je ne sais pas! Ne la faites juste pas, ça n’a rien à voir puisque le quatuor s’assure de garder un côté authentique et « punk » en tout temps ce qui les rends forts amicaux et donne envie de les encourager. D’ailleurs, il semblerait qu’une prestation live de Masked Intruder c’est tout un événement. Alors si un jour la formation passe par chez vous, précipitez-vous !

Pour finir, je m’assumerai dans ma « quétainerie » et je dirai que cet album est définitivement un petit bijou de bubble-gum pop punk bonbon à l’eau de rose et je crois que, malgré tout, il saura plaire à plusieurs d’entre vous. C’est hyper « cheasy », oui, je vous l’accorde mais c’est la trame sonore idéale pour éloigner la dépression saisonnière et l’album parfait en attendant le retour du printemps avec sa saison des amours. Donc n’hésitez plus ! Empressez-vous d’enfiler vos Chuck Taylor, votre blouson de cuir, mâchez un chewing-gum à la fraise et faites revivre l’époque où le romantisme des rockeurs existait toujours.

Pour Valérie. XX

(Écrit par : Max ''Coeur Noir'' Laroche)


LIENS DES SITES :
Bandcamp : Maskedintruder.bandcamp.com
Facebook : Facebook.com/maskedintruder

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire