NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

dimanche, mars 03, 2013

Les Flokons Givrés : Un temps de punks.

Suivant les pas de Daimon Hellstorm et de ses Chroniques Necrologiques métal sur notre site jumeau Ondes Chocs, je vais parler ici de bons vieux groupes punks du Québec. J'ai commencé le voyage dans la musique agressive vers l'âge de 15 ans avec Voivoid, Fear Factory, Pantera, Sepultura, et cetera!

Mais aussi avec Groovy Aardvark, Grimskunk, Overbass et Bérurier Noir. Le punk indépendant répondait à mon goût de rébellion et m'aidait à canaliser mes frustrations (comme l'ado que j'étais, obliger de négocier avec de nouvelles compagnes - qu'on appelle hormones - et qui commençait à avoir une certaine lucidité sur l'autorité). Aujourd'hui, avec plus d'expérience et un brin plus de sérénité, je replonge dans mes souvenirs.

J'ai entendu pour la première fois Les Flokons Givrés à CISM (radio étudiante de L'UDM) et j'ai tout de suite accroché à leur son garage et ludique. C'était la pièce «La Mentalité». Elle m'est resté dans la tête et je la fredonnais. En même temps, les paroles: « en tout cas tout c'que j'ai à dire c'est que la mentalité, c't'important! », me faisait réfléchir. Quelle était ma propre mentalité? Voilà quelque chose d'assez unique, une chanson de 3 minutes avec des paroles relativement simplistes était capable de m'allumer sur un sujet aussi important que ma vision du monde! Écoutez-la ci-dessous.

Je n'ai vu qu'une seul fois Les Flokons Givrés en concert. C'était en 2003 si ma mémoire est bonne, à la maison de la Culture Frontenac, avec La Cage de Bruits et Les Cultivateurs Contestataires. Soirée animé par Ramon Vitesse (alias Stephane Tardif), un punk anarchiste chartismatique bien connu de la scène indépendante (il est aujourd'hui organisateur culturelle à Cowansville et continue d'honorer ses convictions par la simplicité volontaire et par l'action citoyenne). Il y reignait une atmosphère très amicale, l'interaction était spontanée et le thrash complètement fou!

Les Flokons Givrés ont sorti une cassette audio intitulée «Vedgis, Vedgis, Re-Vedgis» en 1990, qui fut réédité en cd en 2001. Il contenait des titres comme «Barré des Foufs», «Vedge à l'os» où encore «Mon linge est Sale». Des anadectotes de punks bien défoncés qui vivent au jour le jour, sans prétention. L'album est aussi sorti en vynile (seulement 1000 copies) en 2011 par Just Fucking Music, une maison de disque de Montréal, disponible sur Discogs ou encore directement par le groupe: Flokonsgivres@gmail.com

Le chanteur des Flokons Givrés et batteur de Fail Safe (1986-1988), Peter Boucher, s'est suicidé en 2005 à Matane. Il était atteint de schizophrénie et de toxicomanie. Il est disparu seul et miséreux à l'âge de 40 ans. Quand on sait qu'un schyzophrène sur deux tente de se suicider... La santé, autant mentale que physique, est ce qu'il y a de plus précieux. Voici une page dédiée à sa mémoire.

Les rumeurs comme quoi Les Flokons Givrés aurait un nouveau chanteur sont non fondés, le groupe est inactif, et le chanteur Peter Boucher n'est pas mort d'une overdose non plus.

N.B. J'aimerais souligné un projet très intéressant de Ramone Vitesse, le biblio-vélo.

(Écrit par : Maxime Lecavalier)


LIENS DES SITES :
Myspace : Myspace.com/flokonsgivres

Facebook : Facebook.com/Flokons

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire