NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

lundi, mars 11, 2013

Une Scène Qui Se Meurt? Je Ne Crois Pas!

Je me présente, mon nom est L-P La Roche, drummer de la formation Muted Screams.  Dans les 3 dernières années, j'ai eu la chance de partager la scène avec pleins de nouveaux jeunes groupes et participer à plusieurs entrevues où j'ai eu l'horreur d'entendre cette phrase:
"La scène se meurt, les gens ne viennent plus au show!!!"
Ma réponse: NON!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Je suis sur cette scène depuis les 16 dernières années et je vous confirme que, oui, elle a énormément changée avec les années, mais jamais elle n'est vraiment tombée.  
Le spectacle c'est de la vente, il faut se le dire. Si tu ne fais pas de promotion tu ne peux pas te faire voir.  Où sont rendu ces jeunes avec des flyers à la sortie des shows pour annoncer qu'ils présentent un show? Où sont passé vos annonces dans le journal hebdo Voir? Croyez-vous vraiment qu'il s'agit juste de publier un évènement sur Facebook et que le lendemain tout le monde sais que vous existez?  
Bien sûr, ce n'est que mon opinion, mais si je posais la question à Yannick Cimon Mattar de Get A Room??
Voici ce qu'il vous répond:
- Québec c'est pas comme ailleurs et on doit compter sur les bands pour créer un hype autour de nos évènements. C'est certain qu'on compte sur leur participation au niveau de la pub et du bouche à oreille. Certain bands se fient trop sur nous, mais ils doivent comprendre que notre travail ce n'est pas les rendre populaire. Notre travail c'est de vendre des billets pour un show et de faire un profit en dehors de tout ça.
Rappelons-nous nos vieux piliers d'une époque antérieur STILL MY QUEEN, EACH ON SET, MAD SPIRAL, GFK, HOMER, INNER STRUGGLE, BIG BUCKET et j'en passeTout ces groupes nous envahissaient d'affiches en ville, les arrondissement d'école, les gares d'autobus, etc.  
- La rue ça reste important. On doit quand même viser sur plein de flanc. Ceci dit, si un band prend déjà le temps d'inviter ses amis sur les réseaux sociaux c'est apprécié. Si il essaye de vendre des billets c'est encore mieux et si il passe des flyers et pose des posters C'EST GÉNIAL! 
Vous voulez que notre meilleur 'booker' à QC vous engage? Voilà ses attentes!
- Quand on engage un band on s'attend à ce qu'il soit impliqué dans la promotion de l'évènement et qu'il comprenne que l'engagement qu'on prend ensemble c'Est de faire d'un show un succès. Certains bands en donnent assez et d'autre pas. On engage les band qui nous en donne le plus!
Et si on parlait d'endroit pour se produire?
- La scène local change toujours. Malheureusement à Québec il y a trop peux d'endroits ou les bands locaux peuvent se produire et trop peu de compétition entre les différents établissements. Donc ça manque de rythme et c'est difficile d'avoir l'intérêt du public.
Il y a seulement sur ce point que je suis plus ou moins en accord, car il y aura toujours des bars prêts à vous prendre et les festivals locaux chercheront toujours de la relève! En ce qui concerne un public plus jeune (celui qui mettra ta musique dans son I-pod), tout le monde se plaignait de ne pas avoir de salle pour moins de 18 ans.  Maintenant vous avez l'Union Commercial (note de l'éditeur: la salle est en "standby"et ne présente plus de spectacles pour une durée indéterminée) et le Cégep Limoilou et même encore pourquoi ne pas retourner à l'ancienne méthode où on organise un show de manière indépendante dans une maison de jeunes, une salle municipale ou encore un vieux gym!! 
Pourquoi jouer dans les écoles le midi? Quelqu'un peut il me dire depuis quand c'est cool d'être une activité scolaire? Dois-je vous rappeler le sens du mots Punk?  Ramenons les spectacles là où ils se doivent d'être présenter et surtout... pour tous!
Ne serait-il pas juste le temps de retourner à la base?
(Écrit par : L-P La Roche)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire