NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

jeudi, mai 23, 2013

Sir Reg : Critique de «21st Century Loser».

C'est le 5 avril dernier que le troisième album des celtique Suédois Sir Reg est paru. Une longue période de 18 mois s’est écoulée depuis l'apparition de son prédécesseur «Sign Of The Times». Cette période leur a été bénéfique puisqu'ils ont pu peaufiner encore plus leur musique sur scène avec plusieurs spectacles de 2011 à aujourd'hui. Ils ont notamment fait une tournée avec Flogging Molly, pas étonnant puisque Sir Reg est carrément identique.

À première vue, vous vous demanderez assurément : « quelle est l'idée de jouer de la musique irlandaise quand ils sont Suédois? » J'avoue avoir eu la même question, mais en écoutant l'album on y pense pas puisqu'ils ont le don de vite nous faire oublier cet aspect. Après mûre réflexion, ce n’est pas nécessaire d'être originaire d’Irlande pour faire de la bonne musique celtique. Et, avouons-le, c'est une idée complètement absurde de penser le contraire.

C'est avec le violon soigné, le bouzouki et la mandoline séduisants, des guitares acoustiques et électriques grandioses, avec un jeu de batterie persuasif et une basse étroitement bien jouée, que l'album «21st Century Loser» entre dans un atmosphère fêtard des plus éloquents, d’autant plus que les harmonies semblent s'unir à merveille et avec enthousiasme. Taper du pied et taper des mains vigoureusement avec ce disque est de mise et se fera automatiquement car, comme vous l'aurez deviné, l'album est entraînant. On note aussi que le chant est tenace, limpide et parfois léger.

Cependant, j’avoue moins raffoler des titres lents, comme par exemple : «Walking into Doors» ou «City of Tragedy», mais j'imagine que, si le groupe a écrit des chansons comme celles-là, c'est qu'elles étaient appropriées pour eux sur le disque. Dans ce cas, je ne devrais pas trop m'attarder à ces tubes moins gratifiants, pour ma part. Je préfère honnêtement les titres combatifs comme : «Emigrate», «'Til the Dead Come Alive» et «All that Remains».

Le disque «21st Century Loser» est quand même fait avec passion et un professionnalisme remarquable. C'est aussi un disque rempli par la rébellion de punk rock, parfois politiquement engagé, et combinez tout cela avec la musique traditionnellement irlandaise, et pour cause. Certaines chansons sentent aussi la nostalgie, la joie de vivre et révèle un côté rêveur, dommage que ce n'est pas présent dans chaque titre, ça aurait fait le succès de cette album.

Les seuls petits problèmes, pas trop ennuyants ou négatifs, se situent du côté parolier : c'est beaucoup plus sombre et brute qu'à l'habitude, même s'il garde bien l'équilibre dans les pièces. Ce n'est pas mauvais ou mal écrit, non, bien au contraire, ils ont quand même une habile plume et une élégante description bien imaginative de leur monde, mais j'ai du mal à m’y retrouver parmi tout cela ou à m'identifier aux textes. Ce n'est pas si important, je vous l'accorde, mais dans ce cas, quand ça ne vient pas me chercher, pour ma part, l'album sera moins écouté.

Dans l'ensemble, le disque mérite une attention particulière. Il faut vraiment aimer ce genre musical qui plaira probablement aux fanatiques de groupes comme The Pogues, The Dubliners, Black 47 et, bien entendu, Flogging Molly. Je vous conseille d’écouter un extrait qui sera sans doute vous convaincre encore plus. Et, si jamais vous venez d'en faire la découverte, les deux précédents disques vous plairont tout autant.

(Écrit par : Deslo)


VIDÉOCLIP :
Titre : 'Til The Dead Come Alive
Album : 21st Century Loser
Année : 5 avril 2013
Label : Heptown Records

LIENS DES SITES :
Site Web : Sir-reg.com

Facebook : Facebook.com/sirregband

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire