NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

jeudi, juillet 04, 2013

Apologies, I have none : Critique «London».

En recherchant des informations sur Apologies, I Have None, la comparaison avec Against Me! ressortait souvent. En effet, tant au niveau de leur historique que de leur musique, les liens sont faciles à faire.

L'album «London», le premier du groupe londonien, rappelle en effet le côté «sing-along» et énergique de Against Me!. De plus, les deux groupes ont commencé par être un duo avant de multiplier les 7 pouces avant leur premier album. Apologies, I Have None est, par contre, toujours sans véritable label et c'est tout à leur honneur car «London» est un excellent album.

Pour une fois, mon lecteur MP3 a décrit le groupe de façon adéquate, soit: indie punk upbeat. Une catégorie dans laquelle je rangerais aussi Gaslight Anthem et, plus près de nous, The Hunters pour leur dernier album «Promises». Évidemment, Apologies, I Have None ont leur propre son et leur propre approche. Je parlais du côté «sing-along» plus tôt et c'est vraiment ce qui frappe en premier; avec beaucoup de reverb, ça en devient épique. À cela s'ajoute l'accent londonien très reconnaissable et charmant des deux chanteurs. C'est aussi le genre d'album dont tu veux connaître les paroles pour les chanter en choeur et à tue-tête.

Certes, la formule très convaincante des premières chansons devient quelque peu répétitive à la longue, malgré des chansons plus rapides et d'autre moins, notamment une ballade au piano. En même temps, on peut affirmer que «London» est d'une remarquable concision, flirtant un peu avec l'album-concept. En effet, les chansons s'enchaînent les unes après les autres au travers des mêmes thématiques s'inscrivant dans des aspects londoniens, tels que Vicky Park et le bus 26. 

L'album est bien sûr un hommage à Londres, mais c'est aussi le récit de la recherche d'un endroit où les problèmes n'ont plus d'emprise et un appel à laisser aller les choses pour aller de l'avant, que c'est normal d'avoir des regrets mais qu'il faut avant tout continuer à progresser. Je cherche la parole idéale pour décrire tout ça, mais il y a tout simplement trop de choix.

Tous les bands, peu importe le genre, rêvent d'écrire un disque comme ça à propos de leur ville. «London» est indubitablement un incontournable de 2012. Oui, 2012... L'album est en effet sorti il y a déjà un an, mais on s'en fou, les critiques de disques n'ont pas besoin d'être à date quand c'est de la bonne musique à découvrir... Oh qu'on espère des dates au Québec pour bientôt.

(Écrit par : Frank Scrap)



LIENS DES SITES :
Site Internet : Apologiesihavenone.co.uk
Facebook : Facebook.com/apologiesihavenone
BandCamp : Apologiesihavenone.bandcamp.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire