NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

mercredi, août 21, 2013

Swissknife & The Matchup : Résumé de la tournée «Bandits on the road» : La Conclusion...

Granby : Pub du Village


Arrivé devant le Zoo de Granby, après avoir brulé 138 lumières jaunes, le Rat pogne finalement un ticket. On s'en fou. On arrive à la venue, la bière est déjà dans la glace et n'attend que d'être bu. Ça tombe bien, on a soif. On chill avec le monde. Plutôt tranquille jusqu'au début du show. Jeff, The Uprise, ouvre le show. J'en ai des frissons, ayoye. Les filles capotent, pis lui aussi je pense bien. Le bar se remplit petit à petit. Un show assez intime, mais party as fuck.

Vient le tour du Swiss, le son est excellent. Il est en feu et le crowd aussi. Ça sonne la tonne de brique dans le pub en bois. OUH... YEAH ! Première visite à Granby, et le canif est extrêmement bien reçu. Tapage de main, de pied, des cris, des demandes particulières, c'est rock dans la place. Finissant le set sur le dessus d'une table, le pub est prêt au traitement des Matchup. Les gars y ont fait leur premier show à vie. Ils ne pètent pas de cordes, c'est un miracle. Le crowd chante, les boys donnent un &%$&* de show. Le show est terminé. Pas tant. On ressort une guitare sur la terrasse avec les harmonicas, tambourine et Cie. Plus de 10 voix à chanter et ce, avec différents timbres de voix, tonalités, etc. On jam pendant plus de deux heures et on trippe en sal.

Ensuite, nous nous rendons sous un pont pour y faire un feu. La vue sur la rivière, la guitare encore présente, le feu de boucane plus que de bois, on a du gros fun. Swiss se pète le genou sur du ciment, Jeff un coude, tout va bien. 6h00 du matin, c'est le temps de se rendre chez Swed, celui qui nous héberge, qui travaille dans une heure. Bonne chance buddy.

Sherbrooke : Bar le Saloon


Après s'être fait coiffer par la belle Shanie, le Rat et les deux autres trimpes sont prêts pour Sherbrooke. Le saloon nous attend. Beau bar. Le Magog est en haut et le saloon est la salle du bas. Pin-up au mur, tout est en bois, même le comptoir et un plancher, le décor est très représentatif de la tournée, «Bandits ont the road». Plus de shots, plus de booze, on est plus près. Grosse soirée Karaoke au Magog. Envoye Shania Twain. Nous, on rock le bas. Fer à cheval au mur, PBR en main, yezzur. Show de semaine, une jam plutôt intime. Le seul de la tournée. Peu importe, les boys donnent leur 110% et ceux qui y sont apprécient le spectacle. Jeff a fait un bon set, M. Mark & Flip aussi c'était très cool! Après les sets, on dépense nos derniers coupons.

On call deux taxis, on arrive chez Lorianne qui nous héberge pour la nuit. Plutôt le matin même. On boit jusqu'à 5h AM au lieu de 7h AM. C'est relaxe. Petite partie de Battleship plus tard, c'est l'heure de dormir. Merci.

Trois-Rivières : Manchester Pool Pub 


Ça fait longtemps qu'on attend cette date. On a hâte de voir le crew de BITL Productions. Première
fois pour le Swiss là-bas. Juste avant, encore à Sherbrooke, nous rencontrons deux gars représentants Vitamin Water. On fait du troc, quatre Red Bull contre 16 Vitamin Water. Bon deal un gars dit. Deux heures de route plus tard, nous arrivons à TR. Aussitôt entrés dans le bar, des shooters flambant le comptoir débutent la soirée. Ça promet. L’estomac à l’envers dû à l’overdose de junkfood, de redbull et de booze, on part à la guerre pour faire encore plus le party. Pas d'inquiétude, on a fait le plein de vitamines.

Grande programmation ce soir. Jeff (The Uprise) commence le spectacle et fait fondre en larmes les lovers de la place. Son authenticité et sa voix de velours ont conquis les gens du Manchester. Jay Woode, natif des environs, s’amène avec un punk rock acoustique aux sonorités MXPX par moments. Très cool. Ensuite, Greg Alone (anciennement Brain Püker & Val Salva) embarque sur le semi-plancher/stage avec son acolyte Christian. Très bon set. Selon moi, même meilleur que le CD. Des sujets farfelues, des jumps punk rock, tout ça acoustique.

Autour de Swissknife, qui interagit avec le public avec une attitude de rock. Un punk trash à ses côtés. La finale sur le bar du Manchester entre les verres et les demoiselles. Moment parfait. Il pèteune corde, pas grave. Le set terminé, le monde applaudit et Swiss se cogne solidement la tête sur une poutre au plafond. Les cris du crowd sont passés de YEAAAAAH à OHHHHH, Ayoye! Maintenantle tour des Matchup, qui brûlent les planches du Manchester et qui finalement les éteignent avec une immense dose d’alcool de toute sorte sur le plancher. C’est ça le rock. Les fils et pédales pleines de bières. Chacun d’eux pète une corde. La guitare tech de la tournée (Swiss) ne manque pas d’ouvrage.

Après cette soirée de feu, nous nous dirigeons vers le local de Bruce. Pas Bruce Wayne, pas Bruce Dickinson ou même Bruce Willis, on parle du grand Bruce Wellet. Mayhem party dans le local. Rat dort sur du ciment, la tête sur une caisse de Pabst. Burger dort dans la van et Swiss dans un couloir du building. Bonne nuit.


La Baie : Bar le Lorriann


Arrivés à La Baie, c’est la fête à Bruno Charest, de We Love Danger et Dual Peak. C’est donc son party de fête au show. Sans place à coucher, on trouve une place au Parasol de Chicoutimi, à 10 minutes. Première chambre, la douche ne fonctionne pas. On change, la nouvelle n’a pas de frigidaire. Cool. De retour au Loriann, on a une bouffe pour toute la gang. C’est excellent. Ça commence déjà à coup de grosse 50, pas des p’tites, ils n’en ont pas. C’est cool, on voit des vieux chums que l’on a pas vu depuis longtemps. Le show se passe très bien. Au sous-sol du restaurant, un tuyau d’eau a cassé peu de temps avant le spectacle. 

Donc, aussitôt que c’est terminé, nous devons pacter et partir du bar. Nous nous dirigeons vers le Magic à Chicoutimi. Tables de billard et de ping-pong. Nous, on est «sports». Rat et Swiss se défient au ping-pong. Le canif raffle tous les honneurs en ne perdant qu’une seule partie en deux heures de sports extrêmes. Pendant ce temps, Burger se fait jouer dans les cheveux par un dude en cuirette et stud de type YMCA. Tellement à l’aise. Il capote un peu, même beaucoup. Il pense même que c’est un bar gay. On part un peu avant la fermeture vers la chambre d’hôtel, avec C’son Michel, alias Lorenzo Blood ‘’Bruno Charest’’. On vide les caisses de pabst, bonne fête, bonne nuit, 6h00 AM.

Dolbeau : Vox Populi



13h30, nous arrivons à Dolbeau. On se ramasse sur une plage appelée «Presto» avec Mathieu Lévesque et sa gang. Très cool. 16h, on va à la microbrasserie Coureuse des Bois. Des bières aux noms d’animaux sauvages, yeah. Une petite bouffe au Pub & Bob et ensuite en direction vers le Vox. Le staff est nice. Petite chambre à la Maison-Blanche. Même nom mais avec 4 étoiles en moins. Le couteau suisse s’occupe d’annoncer l’arrivée de Mathieu Lévesque, l’humoriste et animateur de la soirée. Un stand-up de 20 minutes comprenant des histoires exclusivement par rapport à la ville de Dolbeau.

Au tour du canif, qui pète une corde à la première chanson. Rat, son guitar tech, court en fou afin de réparer le tout. La batterie de l’accordeur est dead. Cool. Utilisant la guitare du rat pour plus de 4 chansons, Swiss pète une autre corde, la même. Fuck. Rat tente de changer la dite corde et la pète en l’installant. Shit. Pas le choix, installe une corde étant pas de la bonne grosseur, en tentant de l’accorder de la même façon. Finale sur le bar, quelqu’un tente de tirer les culottes du Swiss. À 5 pieds dans les airs, c’est une brillante idée...

Au tour des Matchup, les gens chantent les lyrics. Le bar est sur le party et est pas mal plein. Eux, ne pètent pas de corde. Yezzur. Ça adonne bien, nous n’en avons plus. Les gens sont proches du stage, l’ambiance est à son comble. À Tadoussac, il y a la légende de Mega Mouth. Par contre, à Dolbeau, il y a la légende de Jimmy, le booker du show. Il débranche les fils des Matchup durant leur set, pousse le Swiss entre un BBQ et un divan (wtf?), ne trouve pas le cash du spectacle. Ayoye. Une chance que le staff comme Frank et Paquet était cool et a replacé le tout. Nous partons pour la Maison Blanche, en compagnie de 36 King PBR, 15 amis du bar. Fin de soirée très rock, en queue de poisson par moment, mais combien «mémorable». Ah oui, Burger est malade dans la toilette et dort la tête sur le bol. Rock’n’acoustic’roll.


Merci à tous ceux qui ont été impliqués dans la tournée, que ce soit les promoteurs, les bands, ceux
qui nous ont hébergé, qui sont venus nous voir en spectacle, qui ont pris des vidéos, des photos, aux staffs des bars, les restaurants, les animateurs de radio, La Punkerie pour nous donner la chance de parler de notre tournée et tous les autres. Merci 5565 fois.

Peace.

(Écrit par : Swissknife, Rat & Burger)


LIENS DES SITES GREG ALONE :
Site Web :
Gregalone.com 

Facebook : Facebook.com/GregAlone

LIENS DES SITES MR. MARK & FLIP :
BandCamp : Mrmark.bandcamp.com
Facebook : Facebook.com/pages/MrMark-Flip/430617370322984

LIENS DES SITES THE UPRISE :
BandCamp : Theupriseofficial.bandcamp.com
Facebook : Facebook.com/TheUpriseOfficial


LIENS DES SITES SWISSKNIFE :
Facebook : Facebook.com/swissknifeqc
ReverbNation : ReverbNation.com/swisskniferem

LIENS DES SITES THE MATCHUP :
Bandcamp : Thematchupband.bandcamp.com
ReverbNation : ReverbNation.com/thematchupband
Facebook : Facebook.com/thematchupband

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire