NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

lundi, août 05, 2013

Swissknife & The Matchup : Résumé de la tournée «Bandits on the road» : La suite

Jour 3 : Montréal @ Bar l'Hémisphère Gauche


Se couchant à la clarté, on se lève quelques heures plus tard afin de prendre la direction de Montréal. Sur la route, tout est parfait, il fait beau. Jessy Fusch de Slam Disques et Rouge Pompier nous accueille chez l'étiquette de disques à notre arrivée à 15h30 afin de tourner une vidéo pour le Slam Show.


Un concept où tous les artistes, bands, doivent jouer en solo sur le toît du building en étant assis sur la même chaise qui, en passant, a une patte cassée, en utilisant la même guitare et le même décor à chaque vidéo. Un concept très cool et une belle opportunité pour Swissknife d'enregistrer une nouvelle chanson en vidéo. La vidéo se retrouve ci-dessous. 18h, on se dirige vers l'Hémisphère Gauche. On y dépose le gear et se dirige vers l'Esco afin de chiller avec les boys d'Alie Sin, qui faisait leur lancement d'album le même soir. 20h, de retour à la bonne place, on installe notre merch et jase avec les gens présents. L'ambiance est cool, on a hâte de commencer. 



Le groupe The Greens commence le spectacle à 22h avec plusieurs excellents covers. Par la suite, au tour de Rick Gachette, avec plus de 15 ans d'expérience dans le corps avec son groupe La Gachette. Très cool, ça me rappelle du beat à la Dropkick Murphys et Flogging Molly. Au tour de Swiss, le monde sait pas trop à quoi s'attendre puisque personne ne le connaît ou presque. Les gens participent amplement avec des réponses aux ''Fuck Yeah'' pour un ''Fuck Yeah... Tabarnak!''. Il finit son set avec «Call Me Lord», debout sur une table au milieu de tout le monde. Capoté ben raide. Maintenant au tour des Matchup, qui était le groupe attendu de la soirée. Les gens chantent les chansons à gros cris, le monde vire sur le top, l'alcool se vide à une vitesse folle et s'étend même sur la merch de Swiss. Pas grave, on continue le party et retourne à nos logis pour la nuit. On lave ça pis toute est correcte.

Jour 4 : Barrie @ The Clarkson Pub


On se réveille vers 10 h. Plus grosse nuit de sommeil depuis le début de la tournée, c'est-à-dire 6h de
sommeil. C'est carrément autant que le total des deux premiers soirs. On est en shape et prêt à faire 6h30 de route pour attaquer l'Ontario à Barrie. On arrive à 19 h. Christian, le directeur général, nous accueille d'une façon incroyable et on mange comme des rois. Une belle vue, a environ 400m du Lac Simcoe. 22 h, The Matchup commence le spectacle devant quelques personnes au bar, un peu éparpillées. Au tour de Swissknife, même chose. Les boys donnent leur 110%. Ensuite, le groupe de Toronto, Tarantüela, sur l'étiquette Cameron House Records, joue un rock'n'roll 70's aux teintes blues, folk et même country. Un beau mélange!

À la fin du spectacle, on pacte le gear. On ne sait pas où dormir, donc on se remplit de jack'n'coke et marche dans la ville. On fait plein de niaiseries, on a du fun. L'heure de fermeture des bars. À notre arrivée, on ne voyait personne et à ce moment-là, la ville est inondée de gens pactés. 4h00 AM, on se dirige vers Guelph où sera notre spectacle de ce soir.

Jour 5 : Guelph @ The Red Papaya 


5h45, nous arrivons au milieu d'une tonne de goélands à l'entrée de la ville. On dort assis dans la van,
dans un parking de Tim Hortons puisque ce fut une grosse journée. 8h, Swiss et Rat sont réveillés et se promènent dans la ville. Belle architecture et en plus, nous jouons au Red Papaya qui est dans l'Old Quebec Street Mall. On s'assit de nouveau dans la van pour dormir un peu plus. Au réveil, ça fait même pas deux minutes qu'on est déjà entouré de pitounes autour du panel. On se sent chez nous. Bryan, le ''booker'', nous accueille vers 14h30. Les gens sont sympathiques, on est à l'aise. La bière est bonne, encore, et ça sent vraiment bon, c'est un Resto-Bar Thaï & Grill.

Maintenant le temps de jouer sur le stage, le restaurant est pratiquement vide. Au premier accord de Swissknife, du monde passant devant le resto entre et s'assoit afin d'écouter le show. Le crowd est très réceptif, y allant même d'échange de niaiseries avec Swiss. Terminant le show sur les sing along, ces personnes ont su faire entendre leur présence. Au tour des Matchup, même chose. On pacte le gear et on se fait même donné chacun un gros Pad Thaï du Red Papaya... wow, tellement bon !

Les gens ont capoté tellement sur le cas des deux bands qu'ils les suivent jusqu'au Jimmy Jazz après le spectacle. Il y a un open mic et les gars s'inscrivent afin de rocker la place. On se fait plein de nouveaux amis cools, des contacts, etc. Sérieusement, on trippe notre vie solide. Nous sommes arrivés avec un point d'interrogation et maintenant nous adorons la ville et les gens qui y habitent. Durant le open mic, Swiss s'est même entouré d'un drummeur et d'un harmoniciste le temps de deux chansons. Pas mal cool.

Finalement, nous nous dirigeons vers l'appartement d'un musicien expérimenté, oui oui,, du groupe Dirty Bird. Le dude nous donne plein de trucs et opinions très intéressantes quant au marketing du monde musical et même de la sauce spaghetti maison. Il a plus de 22 ans d'expérience sur la scène internationale. On dort plusieurs heures afin d'être en shape pour le show de radio à CFRU University of Guelph à 6:05PM juste avant de partir pour Toronto. Juste du bon temps. La tournée se passe incroyablement bien jusqu'à présent. On capote sur vous autres.

Bien entendu la suite de la tournée bientôt sur La Punkerie, Peace.

(Écrit par : Swissknife, Rat & Burger)

LIENS DES SITES SWISSKNIFE :
Facebook : Facebook.com/swissknifeqc
ReverbNation : ReverbNation.com/swisskniferem


LIENS DES SITES THE MATCHUP :
Bandcamp : Thematchupband.bandcamp.com
ReverbNation : ReverbNation.com/thematchupband

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire