NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

mardi, décembre 10, 2013

Misconduct : Chronique «Blood on Our Hands».

À une certaine époque, la Suède était pour moi le simple pays d’une équipe de hockey qui arborait une chandail jaune-laid avec des couronnes bleues. Par la suite, grâce à Burning Heart Records, j’ai compris que ce pays nordique était une terre fertile en punk rock avec des bands de qualité tels Millencollin, No Fun at All et Satanic Surfers.

Maintenant que les années ont passé, je peux dire sans me tromper que les couronnes se trouvent toujours sur le chandail de hockey de la Suède mais surtout, que ce pays continue de nous proposer de solides albums punk.

Ainsi, en septembre 2013, Misconduct lançait «Blood on Our Hands», un album digne des meilleurs classiques scandinaves.

Si, comme moi, vous n’êtes pas très familier avec le groupe, sachez qu’on ne parle pas ici de jeunots. En fait, «Blood on Our Hands» est le 6e album de Misconduct. Formé en 1995, la formation s’est même permis un «Best Off» pour ses 10 années d’existence.

Maintenant que les présentations sont faites, parlons de l’album.

«Blood on Our Hands» nous propose un punk rock mélodique tout droit sorti des années 1990. Première référence notable, sans l’ombre d’un doute, Pennywise. En écoutant l’album, on pourra aussi penser à Rise Against ou Bad Religion.

«Blood on Our Hands» commence en force avec Ready to Go, une chanson qui contient tous les ingrédients souhaités... Une intro puissante, des guitares bien présentes, des «oooohhoooo», un drummer hyperactif. Le tout en 2 minutes quinze secondes. Le ton est donné.

On poursuit ensuite avec «We Are As One», moins rapide mais tout aussi accrocheuse. À l’écoute de ce 2e refrain qui nous donne évidemment envie de chanter en choeur avec le band, on sait déjà dans quel univers on se trouve et on comprend à quel point «Blood On Our Hands» est un album de qualité.

Je pourrais poursuivre ainsi pièce par pièce mais au final, ça reviendrait à dire que chacune des chanson est meilleure que l’autre. Ceci dit, si vous voulez n’écouter que quelques pièces pour vous donner une idée du groupe, je vous conseillerais, en plus des deux premières, «Never Going Down» et «Blood On Our Hands».

À l’écoute de cette dernière, vous reconnaîtrez peut-être une voix familière. Cette douce voix suave est belle et bien celle de Roger Miret, légendaire chanteur d’Agnostic Front qui participe ainsi à l’un des bons albums de 2013.

«Blood On Our Hands» est définitivement un album à découvrir et à ajouter à votre collection de punk rock mélodique, aux côtés de vos autres classiques suédois.

(Écrit par : Éric Çatire)



LIENS DES SITES :
Site Web : Misconduct.nu

Myspace : Myscpace.com/misconduct
Facebook : Facebook.com/misconductswe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire