NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

dimanche, janvier 26, 2014

Les Tops 2013 : Frank Scrap.

Musicalement, mon année 2013 fut riche de bien des façons, mais une chose en ressort clairement: j'ai écouté surtout du punk rock et particulièrement des groupes d'ici. Ceci dit, à voir les listes musicales de fin d'année, j'envie les gens qui peuvent faire des listes de leurs 20 meilleurs albums et ajouter leurs 10 meilleurs EP, etc.


Il y a toujours plein de trucs à découvrir et réécouter des années précédentes. Il y a tellement plein de trucs de 2013 à cacher et que je n'ai pas pris le temps d'écouter ou d'approfondir, que je pourrais déjà en avoir pour le restant de l'année 2014! Tout de même, certains bands se sont démarqués dans mes oreilles cette année, voici mes choix :

TOP 3 D'ALBUMS LOCAUX :

  1. «L'histoire C'est Maintenant» de Fortune Cookie Club. C'est pour moi une évidence. C'est certainement l'album local que j'ai le plus écouté. L'album m'a surpris par sa qualité et son ambition. Et pour les avoir vus souvent cette année (le show de leur lancement était malade) et avoir partagé la scène avec les gars, c'est un des bands les plus solides que j'ai vus cette année. Le petit split qu'ils ont sortis avec I.M.O.D.I.U.M. m'a fait patienter un peu, mais j'espère, non j'exige du nouveau en 2014!
  2. «Manners» de Dig It Up. Une autre évidence. Je me demande par contre si je ne les ai pas vu plus souvent que j'ai écouté l'album tellement la nouvelle coqueluche de la scène montréalaise était partout. Dignes héritiers des Sainte Catherines (ce n'est pas peu dire), leur punk rock énergique appuyé par des gros riffs de rock sale ne peut pas laisser indifférent. Ça prit du temps avant que l'album sorte, mais ça valait la peine! Je ne peux pas compter combien de fois j'ai eu dans la tête ce bout de paroles « Hey you, yeah you, Keep your eyes on me! », extrait de la pièce «Eyes On Me».
  3. «7''» du groupe Oktoplut. C'était moins évident de choisir le troisième, mais en fouillant dans ce que j'ai le plus écouté cette année, l'Ep. d'Oktoplut s'impose. J'avais entendu parler du duo qui fait une espèce de stoner rock (à défaut de meilleurs qualificatifs, mais faut pas se fier à ça ni au drôle de nom du band), je suis donc allé les voir au Pouzza Fest et j'ai été immédiatement séduit, voire hypnotisé. C'est pratiquement sans m'en rendre compte que leurs 7 pouces a tourné en boucle dans mes oreilles. Mon impatience d'entendre du nouveau de leur part ne fait que confirmer leur présence dans mon top 3.

Mentions spécial ou Top voyons dont,  j'ai pas encore écouté ça assez, pour le mettre dans mon top3:  – Zéro pis une barre, Laureate – Leave a light on, Solids – Blame confusion, Bon Vivant – Ôte la marde que t'as dans les yeux, pis tellement plein d'autres!

TOP 3 D'ALBUMS INTERNATIONAUX


  1. «The Beauty Between» de RVIVR. Le coup de foudre total. Fallait je me force pour écouter d'autre chose. Du bon punk rock énergique, assez "sing-along", très mature comme approche, un duo de voix gars-fille extraordinaire, des explorations musicales surprenantes, le tout bien réalisé mais pas surproduit. Quelque chose comme de la musique qui te donne envie d'être une meilleure personne et de chanter avec tes amis. J'avais rarement été aussi excité de voir un nouveau groupe live pour la première fois aux Katacombes en octobre 2013 et je n'ai pas été déçu. Ayoye, j'écoute pour la première fois leur clip et j'ai des frissons...
  2. «Truth North» par Bad Religion. Si pour toi Bad Religion est un band qui a perdu son intérêt à la fin des années 90, il est à peu près temps que tu te ravises. Cinquième album depuis leur retour sur Epitaph, de l'apport de Mr. Brett et du drummer Brooks Wackerman, les papis californiens n'ont rien perdu de leur pertinence, de leur fougue et de leur plaisir de jouer. Les backs vocals sont particulièrement malades, mais pour le reste, je crois pas avoir besoin de plus d'en expliquer. Ça sonne en tabarnak!
  3. «Home» de Off With Their Heads. J'attendais beaucoup de cet album et des attentes élevées, on n'y peut rien, mais ce n'est pas toujours idéal pour découvrir un nouvel album. Donc peut-être que «Home» n'est pas aussi bon que «In Desolation», mais ça reste un dès mes albums préférés de 2013. Ryan Young a beau toujours gueulé à propos des mêmes bébites intérieures, la source d'inspiration ne s'épuise pas et gagne même en finesse.
Top « stock que je découvre en regardant les listes des autres, en plus, il y a des albums internationaux que je viens à peine de commencer à écouter. La liste est trop longue, il y en a trop, mais, le groupe Mixtapes avec l'album «Ordinary Silence» et Iron Chic «The Constant One» se démarquent déjà beaucoup.

TOP 3 DES SPECTACLES 2013 :


  1. Pouzza Fest, Montréal
    Ok, c'est trop facile. Je me demande même si je devrais ajouter un commentaire. 3 jours de punk rock, c'était vraiment fou. J'ai déjà ma passe pour 2014 et je suis même pas sûr de me rappeler qui va y jouer à part Dillinger Four!. http://www.pouzzafest.com/
  2. Festival de Musique Émergente, Rouyn-Noranda
    Ah ah! On sort du punk rock un peu là. Enfin, il y avait quand même le show de Bon Vivant et Dig it up avec... Dayglo Abortions. Ouf, tout un show d'ailleurs. Le FME c'est un peu comme le Pouzza, avec des shows un peu partout à l'intérieur et l'extérieur et plein de surprises, mais les genres sont complètement éclatés. Je suis donc passé du show punk rock au brillant rap français en anglais de Chill Bump, au country ensoleillé de Chantal Archambault, au délire des Abdigradationnistes, à l'arrogance calculée de Success, à la surprenante performance d'Hey Sugar, à la chaleur de Tir le Coyote, et j'en oublie.

    Le meilleur moment reste la soirée avec le duo néerlandais Bombay Show Big, clairement inspiré du rock alternatif des années 90, et du quatuor math-rock Fordamage. Et je suis plus sûr si j'ai rêvé ou s'il y avait un orchestre de musique hawaïenne un matin. Le pire c'est qu'au-delà de tout ça, ce qui vaut le déplacement jusqu'à Rouyn, c'est l'ambiance où artistes, visiteurs, résidants et journalistes se retrouvent aux mêmes endroits dans le même but : assouvir ses besoins mélomanes. http://www.fmeat.org
  3. Punkstock Station, Coteau-Station
    Coteau-Station c'est pas loin de Valleyfield, et le Punkstock c'est au bout d'une rue dans un champ. Mon band Scrap y était invité et ce fut une des meilleures fins de semaine de mon été. J'en ai déjà parlé dans une chronique et j'ai pas l'intention de manquer pas ça l'année prochaine. En espérant aussi que Morgan y soit avec leur nouvel album. J'aime bien l'hiver, mais ya juste l'été où tu peux te tenter dehors, fêter autour du feu jusqu'aux petites heures, trasher dans bouette, bref te payer un trip au Punkstock.  https://www.facebook.com/PunkstockStation

 (Écrit par : FrankScrap)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire