NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

mercredi, février 19, 2014

The Konbinis : Chronique «Plastic Punks».


De la contrebasse dans un groupe punk, il n’y en a pas assez! Jeune formation française formée en 2011, The Konbinis nous en propose sur son premier album paru en décembre dernier et intitulé «Plastic Punks». 


Le son de ce groupe a de quoi surprendre. En effet, The Konbinis, c’est l’union de musiciens issus de formations psychobilly (Tight Fitting Pants), gore'n'roll (Banane Metalik) et hardcore (Collaps Machines). Pourtant, bien qu’on puisse y déceler de légères influences, essentiellement par la présence de la contrebasse, The Konbinis explore un tout autre univers musical. 

Si, comme moi, vous êtes un amateur de punk rock des années 90, vous aurez évidemment le réflexe de comparer ce groupe, ou tout autre dans le même genre d’ailleurs, avec le bon vieux punk-contrebasse des Living End. On se rapproche un peu du style mais ce n’est pas encore tout à fait ça. 

The Konbinis propose plutôt un pop punk mélodique qui me rappelle les bonnes vieilles chansons de Blink-182, celles qui restent en tête à la première écoute et que l’on se surprend à fredonner à tout moment de la journée. Les similarités avec le trio américain viennent principalement de la voix du chanteur ou sa façon de livrer les paroles toutes en anglais sur ce premier album. Ceci dit, même si je suis loin d’être le plus grand fan de Blink-182, j’adore The Konbinis. 

Les gars sont capables d’accélérer le rythme de manière efficace pour sortir du carcan pop. De plus, la ligne de contrebasse omniprésente sur l’album, et à laquelle la batterie donne la réplique avec justesse, donne une dimension particulière et fort intéressante au groupe comme sur la chanson «Cat-oholic». 

Comme je le disais plus haut, les mélodies entrent dans la tête et refusent catégoriquement d’en sortir. Ainsi, on se laissera prendre à chanter à répétition «S.H.E.T.L.A.N.D.» ou «It’s Over». Les amateurs de reprises pourront aussi apprécier la version Konbinis de «All The Things», succès du duo russe t.A.T.u.

En bref, «Plastic Punks» est un excellent album qui a ce petit quelque chose qui redonne au pop punk ses lettres de noblesse. Une belle découverte qui saura rafraîchir vos oreilles. 

(Écrit par : Éric Çatire)



LIENS DES SITES :
Facebook : Facebook.com/konbinis
BandCamp : Thekonbinis.bandcamp.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire