NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

mardi, mars 04, 2014

Maltodorzo : «Pire Qu'hier, Mieux Que Demain».

Maltodorzo ayant une solide réputation de fêtards, d'amuseurs de bar et aussi d'être bien entendu de bons Jack, sont issus de la scène rock de Québec que l'on dit malpropre même si elle l'est beaucoup moins, ces dernières années. Mais avec Maltodorzo, chaque spectacle est solidement spectaculaire dû au fait que les gars ont le rock qui coule dans le sang aussi fort que l'alcool qui coule à flot lors des concerts. Toujours au cœur de l'importance.

Trois année se sont écoulées depuis que les Maltodorzo ont donné naissance à leur premier disque «Désastre, Alcool et Rock 'N' Roll», paru en 2011. Il s'en est passé des choses pour eux : des tournées, dont quelques dates avec 350 Quatre Barils (un groupe de rock assez similaire) et ils ont gagné en maturité musicale. C'est toujours un bon côté de prendre le temps de cheminer et d'évoluer avec un disque pour bien préparer la suite des choses sur le prochain enregistrement, même si certains ne seraient pas de cet avis. Maltodorzo l'ont compris et ont sorti enfin un deuxième disque, auquel je ne m'attendais pas. Ils ont travaillé ardument et forgé une solide structure implacable.

Le nouvel album est beaucoup plus punk rock que le précédent album «Désastre, Alcool et Rock 'N' Roll». Il est vraiment moins garage expérimental, la portion rock garage reste présente, mais elle est plus travaillée. Comme ils le disent eux-mêmes : c'est l'album le plus accompli. «Pire Qu'hier, Mieux Que Demain» est beaucoup moins négligé, plus vif que coriace dans l'approche des pièces. N'ayez pas peur, c'est encore du bon rock bien graisseux. C'est juste invraisemblablement plus entraînant et vraiment très divertissant, tellement que les hocheurs de tête vont en avoir mal au cou. Y'a que du bon punk'n'roll qui envahit les oreilles.

Bien entendu, la formation de la Vieille-Capitale déverse des textes francophones sur sa musique. À l'exception du titre «Joey», une pièce qui, de toute évidence, se vaut un hommage avec les titres de chansons du gigantesque légendaire Joey Ramones. Le son est identique et très fidèle au groupe du symbolique chanteur des Ramones. Sinon, les textes sur l'alcool sont de mise : «Buveur En Série», «La fille du Brasseur», «Une fois au chalet», «Au Dauphin» et «Deux, Trois, Quatre Verres». Tous de très bons morceaux. L'envie de faire sauter la banque, le rêve de posséder du fric entre en question dans «Sauter la Banque» et dieu sait que le texte est accrocheur et reste facilement en tête. Sinon, les histoires d'amour, sentimentales, y sont aussi étalées à la légère, d'une façon pas trop embarrassante, rien de rose bonbon. Romantique à l'eau de rose? Non! C'est quand même du Maltodorzo, je rappelle.

Cet album à vraiment du chien, j'adore. Ce printemps, dès que t’as l'album «Pire Qu'hier, Mieux Que Demain» entre les mains chez toi, tu ouvres les fenêtres et tu le mets dans ton stéréo ou machin truc numérique préféré avec le volume au maximum. Si une bonne partie du Québec fait ça, je gage que le rock malpropre crasseux, mais délectable, va faire fondre cette pauvre neige-là. Ce disque sera disponible dès le 14 mars, le lancement étant prévu le 15 mars au Scanner à Québec. T’es pas prêt! C'est vraiment un disque remarquable.

(Écrit par : Deslo)



LIENS DES SITES :  
Facebook : Facebook.com/maltodorzo  
Myspace : Myspace.com/maltodorzo  
BandCamp : Maltodorzo,bandcamp.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire