NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

lundi, novembre 26, 2012

Danny Rebel And The KGB : Critique «Blastoff».

Nous y voilà après une critique de Jah Cutta totalement reggae et celle des fundamentals le vrai ska puriste, voilà un mixte idéal des deux. Décidément Stomp et Union, ont décidé de fesser fort cet été. Des albums remplie de soleil et de chaleur prêt à pénétrer notre subconscient et le Bourré des meilleurs souvenirs possibles.

Danny rebel est une légende pour ceux qui le connaisse et dans une formule ska groupe comme celle-ci, on ne cherche pas à être complexe et on ne cherche pas non plus trop profondément, loin de là. On se retrouve dans un univers reggae bien mélangé à un ska entrainant, de quoi pour vous faire lever de votre siège facilement.

Je réalise que peu de gens connaissent cette légende vivante, dû au fait qu’il y a peu d’informations sur le groupe, on les retrouve sur Facebook et Myspace, mais on n’a pas les détails sur le groupe. Cet album intitulé «Blastoff» paru par la famille Stomp Records, est un disque qui m'a fait réaliser à quel point, que je crois qu’il y a peu de groupes ska encore actif au Québec.

Je m'explique, il y en encore beaucoup certes, mais ils pataugent tous dans une mare indépendante qui semble insaisissable par le "mainstream". Et c'est dommage car, ce sont de si bonne personne et des gens comme nous qui reconnaissent leur dur labeur et tout l’acharnement qu'ils dégagent, ne puissent pas être dans les standards radiophoniques pour être entendu.

L'album «Blastoff» est bien sûr léger et n’offre rien de rapide ou de bien pesant, il s’adresse aux vrais amateurs de ska et de reggae qui rêve d'entre plus que du Bob Marley et les wailers. Il offre une musique et un son différend qui leur est propre. Stomp ne prend aucun groupe qui ne cadre pas dans leur univers punk, ska et reggae, alors assurément Danny Rebel & les Kgb reflète la mentalité de cette compagnie de disque montréalaise.

Sur «Blastoff» on passe par plusieurs gammes d’émotion par exemple «Earthquake» vient nous chercher immédiatement par le rythme de la chanson, de ses paroles qui nous touchent de prêt. Un groupe et un disque qui ne laissera personne indifférent, il créera une secousse dans le milieu et marquera la scène d’un grand, bravo !

On retrouve un peu d'Authority Zero dans ce groupe au niveau vocal. La formation Authority Zero offre dans le ska reggae par moments et dans le punk rock à fond, mais j’y trouve quelque ressemblé. Les influences proviennent surement d’une même source, qui sait! Voilà déjà plusieurs semaines que l’album est paru je vous conseille donc de vous le procurez rapidement puisqu’il s’écoule vite dû à l’excellent contenu. On veut plus à chaque écoute, car c’est l’esprit estival qu’on retrouve au travers des seize chansons de l’album est purement magique.

Cet opus a vu le jour le 3 juillet 2012 et le mot d’ordre de cet opus était: guérir mon frère, guérir! C’est un CD indépendant (DIY), fait le toi-même et ne compte sur personne qui sonne comme une tonne de brique niveau sonore. Un bon album dans son ensemble, tranquille et relaxe, ça ne s’écoute peut-être pas n’importe quand pour monsieur et madame tout le monde, mais ça vaut l’écoute et ça vaut aussi de porter attention à cette formation montréalaise qui veut jouer, jouer et encore à jouer partout, surveillez-les, ils seront bientôt prêts de chez vous!

La seule chose négative, que je peux dire c’est que ça sera sympathique d’avoir plus d’informations, et avoir un meilleur accès à ce que vous avez fait dans le passé, un Facebook plus ordonné par exemple. Les gens veulent savoir, à moins que vous adoriez le mystère autant que la galaxie, car l’album fait beaucoup de références à l’univers, aux planètes et à la science. Si vous êtes amoureux du cosmos vous adorez les références très songées et intelligentes qui démontrent que les cinq membres savent de quoi il parle et démontre une intelligence fulgurante.

Procurez-vous «Blastoff» maintenant avant qu’il n’est plus une seule copie de disponible, je suis d'accord la pochette de l’album n'est vraiment pas malade, mais c’est leur univers!

(Écrit par : DjpunkassBed)


VIDÉOCLIP :
Titre : I Wanna Go Home
Album : Blastoff
Année : 3 Juillet 2012
Label : Stomp Records

LIENS DES SITES :
Myspace : Myspace.com/dannyrebel
Facebook : Facebook.com/pages/Danny-Rebel-The-KGB/51902258287

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire