NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

lundi, décembre 17, 2012

Anchors : «Lost at the Bottom of the World».

Ça fait maintenant quelques mois qu'un goût de punk mélodique avec une saveur métal est apparu en moi. Mute, Belvedere et A Wilhelm Scream a pu en finir dans mes oreilles. À force d’en écouter, y’a mon chum Moose qui me dit : « Hey dude, si t’aimes ça, tu devrais écouter Anchors ». Je suis allé chercher plus loin… et c’était le genre de découverte que tu te trouves épais de ne pas avoir connue avant.

Apparu en 2008 en Australie, Anchors mélange le hardcore mélodique et le pop-punk à merveille, et ils le font sans embarquer dans la gamique comme certains que l'on connaît. Selon moi, c’est le groupe qui réussit le mieux à « merger » les deux styles. Avec leur dernier album « Lost at the Bottom of the World », les Australiens gardent l’esprit accrocheur de leurs racines punk avec des mélodies de guitares tenaces du métal. La batterie passe d'un rythme punk à un rythme classique et pesant sans même que tu le réalises. Des choeurs vocaux en plus de voix mélodieuses à pu en finir sont présents sur le disque.

La première chanson, c’est de la musique seulement, et cette introduction donne le ton à ce disque. Tu vois tout de suite que les gars ont poussé la production a une autre étape: 47 secondes de batteries et de guitares qui passent en toute transparence vers la deuxième chanson de l’album, « Everything’s Amazing and Nobody’s Happy ». On reconnaît le rythme de la batterie classiquement punk rock, rapide et simple. Mais quand le « bridge » arrive, on reconnaît les goûts hardcore des gars d’Anchors.

« Break Classic » me donne le goût de monter des marches en jogging comme dans le film Rocky. On réalise que les gars connaissent plus que les « power-chords ». « Cold Snap » nous offre un futur hymne classique du punk rock qui relate la vie d’un punk qui vieilli et qui se questionne sur la vie. Jeux vocaux et guitares rapides... J’adore.

Seul hic que j’ai pu y trouver, c’est que vers la fin… on dirait qu'ils ont manqué de jus, même si c’est un album qui ne dure que 33 minutes. J’ai le sentiment qu'on m’a promis un gros punch et que finalement… y'a rien. Ceci étant dit, j'écoute souvent l’album le matin en allant travailler, et pour une marche de 17 minutes, ça part très bien ma journée.

Je pourrais en dire long car j'aime beaucoup ce disque, mais je vous suggère de les découvrir par vous-mêmes. Si vous me dites que ce n’est pas assez punk rock pour vous, je vais me contenter de savoir que vous l'avez au moins écouté pendant au moins deux mois après en avoir, bien sûr, fait l'achat. Je recommande certainement « Lost at the Bottom of the World ».

(Écrit par : Jay-Mo)

LIENS DES SITES :
Site Web : Lostatthebottomoftheworld.com
Myspace : Myspace.com/anchorspunk
Facebook : Facebook.com/anchorspunk

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire