NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

dimanche, avril 07, 2013

Test réussi pour The Story So Far

Avant de vous présenter le nouvel album du groupe The Story So Far, je dois vous dire que c'est un honneur pour moi de me joindre à l'équipe de rédaction de LaPunkerie.tk. Je tenterai de vous présenter quelques groupes de façon régulière via des critiques d'album et de spectacle. Fin de la parenthèse.

La formation californienne The Story So Far avait beaucoup de yeux et d'oreilles rivés sur elle lors du lancement de son deuxième album le 26 mars dernier. Avec «Under Soil and Dirt» qui en avait surpris plus d'un par la maturité et l'énergie de ses mélodies, l'album «What You Don't See» devait répondre aux attentes.

Mission accomplie pour les jeunes musiciens qui reviennent avec une production très efficace. L'album forme un tout bien équilibré avec un niveau d'énergie soutenu du début à la fin. Chaque pièce est encore meilleure lorsqu'elle est précédée et suivie par les autres. Un pop-punk plus défini, plus travaillé, mais toujours aussi énergique et vibrant. L'influence post-hardcore est toujours bien présente malgré qu'on sente la volonté du groupe d'élargir leur public..

Les thèmes abordés sont matures sans tomber dans les clichés. Les chansons racontent les choix difficiles des membres du groupe en lien avec leur carrière. Allant de leur relation de couple qui se sont avérées être des échecs jusqu'à le fait de ne pas voir autant qu'ils le voudraient les gens qui leur sont importants.

L'enchaînement des pièces «Right Here», «Empty Space» et «The Glass» au milieu de l'album est sans contredit la temps fort de l'opus. Les trois pièces sont construites sans faute dans une structure simple mais efficace, typique du pop-punk.

Les qualités vocales du chanteur du groupe, Parker Cannon, se sont améliorées dans la dernière année, bien que c'était déjà l'une des grandes forces de The Story So Far. Côté instrumental, les guitaristes continuent de parfaitement encadrer la voix avec des mélodies qui ont gagné beaucoup en maturité depuis «Under Soil and Dirt». La basse réussit à prendre sa place et parfois même à se démarquer pour les oreilles aiguisées. La batterie poursuit dans la même veine que le premier album avec des rythmes à la fois originaux et accrocheurs.

The Story So Far sont à Montréal ce mardi 9 avril, en compagnie de Man Overboard, autre excellente formation de pop-punk, et de The American Scene. Un rendez-vous incontournable pour les amateurs de punk-rock à compter de 19 heures à La Sala Rossa.

(Écrit par : Raphael Lapierre)

LIENS DES SITES :
Tumblr : Thestorysofarca.tumblr.com
Facebook : Facebook.com/thestorysofarca

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire