NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

mardi, mai 07, 2013

Strike A Fire : Chronique «Keeping Promises».

La Slovénie m'a l'air d'avoir une petite scène assez active de quelques groupes, mais celui qui, hors de tout doute, a détourné mon attention est certainement Strike A Fire. Formé en 2005 à Gornja Radgona, une commune située dans la région de la Basse-Styrie en Slovénie.


Strike A Fire gagne un petit succès local avec leur premier EP «Never Give Up» avant de faire un changement majeur au sein du groupe en 2011 et un changement de chanteur en 2012. Ils fondent aussi Giljotina.org, une maison de disque, distro et même un zine pour les artistes dans leur communauté.

Si on revient au principal disque. En démarrant, c'est une intro à la guitare électrique, claire sans distorsion, sans état d'âme ni énergie. Ce n'est vraiment pas cela qui nous prépare au reste du disque. Je me questionne même pourquoi une telle introduction. J'aurais bien préféré un morceau avec plus de corps, plus attrayant, mais comme je suis pas l'artiste de ce disque... Mais quand même, ce n'est pas si mauvais que mes mots puissent le faire transparaître. Ce n'est pas le seul point négatif de ce disque, il y a la sixième piste «Scratching Out of Digital» qui est complètement vide, où l'on entend qu'un maigre «grichage» pendant deux minutes… Pourquoi donc faire ça?

Heureusement, pour la suite du EP «Keeping Promises», on enchaîne rapidement quatre éclatantes pièces de punk-rock qui passent d'une vitesse supérieure à une autre un peu plus relaxe d'une moindre cadence. Quelques séquences effleurent littéralement un hardcore beatdown propulsé à courte durée sur «Sophisticated Robbery», vers la fin, mais tout de même agissant. Les textes sont tout ce qu'il y a de plus communs mais avec une belle philosophie. On note d’ailleurs que l'auteur connaît bien ses sujets et ne s’entremêle pas dans un univers farfelu.

C'est la chanson «Nowadays» qui ouvre les valves de rapidité et qui déclenche des mélodies d'une étonnante ardeur donnant envie de se dandiner partout subitement comme des demeurés agités, comme dans un pit lors d'un concert. Et cette même atmosphère increvable se poursuit pour le reste (avant la fameuse sixième piste) puis l'album se termine avec une excellente pièce acoustique d'une bonne tonalité avec de très bons arrangements musicaux. Mention honorable au titre «Trapped Inside Dreams» qui transmet un beau message d'espoir.

Ce EP intiulé «Keeping Promises» peut se télécharger gratuitement sur Giljotina.org mais, si vous avez la chance de mettre la main sur une copie physique du EP (fait dans une pochette comme un vinyle mais glacée) faites-le sans hésitation. «Keeping Promises» est vraiment un très bon disque avec des pièces d'une belle qualité. Jugez-en par vous même ci-dessous!

(Écrit par : Deslo)


LIENS DES SITES :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire