NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

lundi, juin 03, 2013

Off with their Heads : Critique «Home».

J'ai découvert Off With Their Heads l'an passé en tombant sur le vidéoclip de « Clear the Air ». Et avec l'album « In Desolation », le groupe de Minneapolis est devenu, pour moi comme pour bien d'autres, un des plus excitants de la scène.

La découverte n'avait d'ailleurs rien de surprenant puisqu'OWTH signait en 2010 avec Epitaph, un label qui avait alors pas mal délaissé les nouveaux groupes punk rock. Pas de doute, « Home » était un disque très attendu et mes attentes étaient assez élevées.

Aux premières écoutes, j'étais un peu incertain. C'est qu'en fait OWTH ne semblait pas avoir changé sa formule. Il revenait avec le même son quelque part entre Dillinger Four et Face to Face, la grosse voix rauque, les riffs simples mais énergiques et des propos très similaires dans les paroles. Autant que j'aime bien quand les groupes évoluent, autant c'est bien aussi quand le groupe reste fidèle au son et aux propos qui te l’ont fait apprécier. Le seul problème, c'est qu'il faut alors surprendre avec des chansons encore plus efficaces et quelques petits trucs nouveaux ici et là. Malgré certaines réserves, le groupe y parvient.

Dès les premières secondes de « Start Walking », le groupe reprend là où il avait laissé et on comprend que le chanteur n'a pas fini de nous gueuler ses insécurités, son anxiété et son aliénation, d'autant plus que la vie de tournée ne semble pas les avoir calmés. Heureusement, on a tous envie de gueuler des trucs comme ça, c'est quand même une des bases du punk rock. Sans même avoir le temps de souffler, « Shirts » repart le bal avec des « whoa », et « Nightlife » est assurément une des meilleures chansons du groupe. « Focus on the Family » reprend encore les mêmes ingrédients de la recette OWTH, mais toujours aussi accrocheuse. Bref, ça commence solide pas à peu près.

Ouf, que se passe-t-il avec « Alter Boy »? La mélodie vocale est simplement ennuyante. En fait, les premières notes me font même penser à une toune de Noël... Un seul mot me vient en tête : « remplissage ». Heureusement, « Don't make me go » voit le groupe pondre une très touchante ballade appuyée sur la basse puis « Comme find me » reprend tranquillement pour ensuite repartir le bal d'énergie d'OWTH. Ensuite, on nous offre une nouvelle version de « Janie » où la production est certes améliorée, mais on se demande si ça apporte vraiment quelque chose à l'ensemble, surtout que « Seek advice elsewhere » reprend un peu la même idée. « Always alone » est plus mid-tempo et rappelle surtout que les pièces similaires sur « In desolation » étaient vraiment réussies. Finalement, avec « Stolen advice », OWTH se retape une balade qu'on imagine facilement terminer un concert et c'est à se demander pourquoi c'est plutôt « Take me out » qui finit l'album alors qu'elle aurait pu remplacer une des pièces moins intéressantes. Tout de même, le disque fini solidement et avec énergie.

Bref, je ne crois pas que « Home » réussi à surpasser son prédécesseur, mais une fois mes attentes revenues à un niveau rationnel, c'est sans aucun doute un album de punk rock à se mettre dans les oreilles. Après tout, je l'ai écouté plusieurs fois pour mon simple plaisir sans savoir que j'en ferai une critique. D'ailleurs, c'est difficile de croire que la dernière visite du groupe ait été en deuxième partie de Miracles au - petit mais merveilleux - Quai des Brumes, mais je suis peut-être juste un peu jaloux de ne pas y avoir assisté. Off With Their Heads mérite une bien plus grande attention, gageons que ce sera le cas à la prochaine visite.

(Écrit par : Frank Scrap)


VIDÉOCLIP :
Titre : Start Walking

Album : Home 
Année  12 mars 2013
Label : Epitaph Records

LIENS DES SITES :
Facebook : Facebook.com/owth4206
Myspace : Myspace.com/offwiththeirheads

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire