NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

dimanche, août 18, 2013

Revue : Crash Ton Rock, le retour à Lévis.


Samedi soir 8 h 30. Armé de mon pote Gab, j’embarque dans l’autobus pour me rendre (pas mal plus loin que je croyais) au Bar le Cluster à Levis. Un peu plus d’une heure, quelques dizaines de kilomètres et une belle « ride » de taxi plus tard, on mettait le pied dans la place.

D’après mes sources, le premier groupe qui jouait était Throw ‘Em a Stone. Band punk rock, sonorités métal, allure métal. J'avoue que je n’ai pas vraiment été attentif. En fait, on est arrivé et ils leur restaient deux tounes. Commentaire au hasard entendu : «Man, ça sert à quoi d’avoir trois guitaristes si les trois guitaristes jouent le même riff?»

Ensuite, a embarqué Sens Unique. Je vais vous avouer que ce n’est pas vraiment ma tasse. C’était la troisième fois que je voyais ce groupe en spectacle et je n’ai jamais accroché. On ne peut plaire à tous, et ça doit leur faire ni chaud ni froid que ça ne me plaise pas, car ils semblent avoir un public qui les suit. Loin est mon intention de dire qu'ils ne sont pas bons, ils sont de très bons musiciens, mais au risque de me répéter je n'ai pas accroché simplement. 

 La raison de mon déplacement hors de la capitale se résumait en trois mots et six gars (si j’ai bien compté) : Crash Ton Rock. Le groupe originaire du Saguenay faisait un retour sur les planches après (source : Joe sur la scène) 10 mois et 2 jours d’absence et deux nouveaux membres. Les gars étaient en feu. Vraiment en feu. Ils ont enfilé les pièces que j’attendais. Pigeant dans leurs deux albums (en fait j’ai vu à la table de marchandise qu’ils avaient un premier EP que je ne connaissais pas), ils ont fait vibrer les murs du Bar le Cluster avec leur «Brûler», «Mon premier héro», «Il priait», «Crash ton rock» (et j’en passe) durant environ une heure.  Joe descendant régulièrement de scène pour chanter “direct dans’face du monde”, il a été fidèle à lui-même. Les deux nouveaux membres du band ont assuré, Crash Ton Rock ont arraché, rien de moins. Un de mes bands préférés de l’étiquette québécoise Slam Disques.

Mes constats :
  • Je suis prêt à me déplacer en sacrament pour voir un band que j’aime.
  •  Les bars en dehors de Québec, ça coûte cher de taxi, mais ils ont de la grosse 50.
  • Dans la liste des groupes, il y avait le nom “Skizofonik” et j’ai aucune idée quand ils ont joué.
  •  J’aurais aimé que plus de gens profitent de ce spectacle retour en l’offrant dans une salle de Québec.
  • Joe a maigri en sale.
  • Les filles qui vendent de la “merch” sont toujours smattes.
  • Crash Ton Rock, j’aime ça en album, mais il faut les voir live pour les apprécier à leur juste valeur.
  • Merci à Slam Disques de faire exister la musique francophone “underground” au Québec.
(Écrit par : Stephane G.)

LIENS DES SITES CRASH TON ROCK :

LIENS DES SITES : SENS UNIQUE :
BandCamp : Sensuniqueqc.bandcamp.com
Facebook : Facebook.com/sensuniqueqc

LIENS DES SITES THROW 'EM A STONE :
ReverbNation :  Reverbnation.com/teas
Facebook : Facebook.com/Throw.Em.A.Stone

1 commentaire:

  1. Skizofonik ont joué en premier vers 9h30-10h. Un groupe "ska" de Lévis. Mais moi j'y suis allée pour Crash Ton Rock qui était d'ailleurs excellent et très représentatif de leurs albums. Moi non plus je ne connaissais pas leur premier CD.. je l'ai d'ailleurs acheté aux filles.

    RépondreSupprimer