NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

lundi, mai 13, 2013

Part Time Killer : Critique «People, Religion, Death».

La Finlande est un pays nordique reconnu pour ses nombreux groupes puissants de métal divers. Parmi ceux là, on retrouve quelques excellents groupes de punk rock comme la défunte formation Manifesto Jukebox, mais aussi Amazing Tails, Freak-Ed ou celui dont nous en ferons le principal sujet.

Part Time Killer est un véritable groupe de punk rock attrayant, mais surtout fascinant pour ma part. Le groupe s'est formé après qu'ils aient mis un terme à la formation Flippin’ Beans, en 2008, suite à onze années d'existence.

Je dois avouer en partant que j'ai dévoré cet album comme un affamé n'ayant pas mangé depuis des jours ou un tueur en série voulant en finir avec sa victime. Je ne sais si c'est le nom du groupe, Part Time Killer, qui me donne ces envies, mais bon, on peut dire que le nom de la formation finlandaise a beaucoup de mordant et d'originalité.

J'aime le son que le groupe déverse, parce que c'est comme faire un retour en arrière où le skatepunk suédois croisait la vague californienne et que tout deux régnaient la scène totalement d'un bout à l'autre du monde. Quand on pense à Part Time Killer et que l'on écoute attentivement, on ne peut que constater qu'il y a des comparaisons flagrantes à faire avec Lagwagon, Pennywise, Bad Religion ou même encore plus proche d'ici Never Hit Again, sans être trop similaire à la perfection.

«People, Religion, Death» décolle avec une petite narration, digne d'un début de film, qui nous met bien en contexte, en relatant l'état global du monde, au point où nous en sommes rendus. Même si l'album a été crée en 2011, l'introduction est quand même encore d'actualité. Même chose pour les paroles des chansons qu'ils abordent avec habilité: la superficialité, la société moderne, l'ignorance, la guerre, des points de vue politique, le combat pour la liberté et comme le titre de l'album l'indique, on y traite surtout de la mort, la religion et du peuple, ainsi un tas de sujet que nous ne sommes pas prêts d'arrêter d'entendre parler. Des textes totalement réussis qui font réfléchir et qui nous mettent en état de compréhensibilité à l'égard des enjeux dans se monde.

Le punk rock est à fond dans ce disque et je crois que Part Time Killer ont essayé de transmettre l'énergie métal que l'on retrouve dans les groupes de power métal finlandais. Si cela était leur intention, ils peuvent dire mission réussie, car souvent l'envie me prend de lever le point dans les airs à répétition en scandant '' hey, hey, hey '' intensément dans la même cadence. Ça donne le goût de faire le party ou d'aller dans un concert, ce qui serait idéal comme musique dans l'auto justement avant d'aller à un spectacle! Au travers des riffs de guitares impeccables et d'une voix entrainante, on ressent les années d'expérience qu'ils ont acquis dans leur ancien groupe. C'est aussi ce qui explique leur dextérité musicale qui nous amène à vouloir embarquer dans la musique. Ce disque est tout à fait le genre d'album dont je ne me tannerais pas de si tôt.

Au moment d'écrire cette critique/chronique, j'ai reçu un courriel du chanteur Alex, comme quoi la formation finlandaise retournera bientôt en studio afin d'enregistrer du nouveau matériel. Ça devrait sortir à la fin de cette année ou au début de 2014. En attendant, je vous invite clairement à entendre ce disque et même à l'acheter, parce que c'est un excellent disque à avoir.

(Écrit par : Deslo)


LIENS DES SITES :
BandCamp : Peerecords.bandcamp.com
Facebook : Facebook.com/parttimekiller

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire