NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

mardi, mai 21, 2013

Pouzza Fest 2013 : Soirée au Métropolis 18 mai.

Une belle soirée du Pouzza Fest se déroulait le 18 mai 2013 au Métropolis. Trois formations hallucinantes nous attendaient : nos Québécois Mute, avec A Wilhelm Scream ainsi que l'incroyable formation américaine Me First and The Gimme Gimmes. En dernier lieu, le Pouzza Fest a ajouté à la soirée les skankeurs montréalais The Planet Smashers. Le Métropolis était bondé de gens, le cocktail était bon et l'atmosphère qui régnait était enchanteur ; tous les éléments étaient donc réunis pour une soirée des plus réussies.

21h15 : Mute entre sur scène, toujours dans une intensité saisissante. Ils ont débuté leur prestation avec l'excellente pièce «Bates Motel» tirée de leur plus récent album «Thunderblast». Ils ont poursuivi en dominant littéralement leurs instruments comme des icônes du punk rock avec efforts, sans aucune relâche, ce qui était véritablement très apprécié par la foule. Ils sont toujours aussi impressionnants à regarder, spectacle après spectacle. Pour conclure leur set, que j’ai trouvé personnellement très court, ils ont offert l'excellente reprise de Mr. Big «To Be With You». J'ai vraiment hâte de revoir ce groupe.

A Wilhem Scream, sur scène, était vraiment déchaîné et terriblement puissant. Une prestation haute en couleur, très hardcore, durant laquelle les morceaux du groupe se sont enflammés rapidement. Ils ont joué quelques vieilles pièces de leur répertoire, tel que «Mute Print», «The King Is Dead» «Me vs. Morrissey in the Pretentiousness Contest (The Ladder Match)», «The Horse» et d'autres plus récentes comme «Skid Row» et «Boat Builders», de quoi satisfaire pleinement leurs fans. Et des prestations intenses comme cela, on en prendrait souvent, c'est certain.

Par la suite, c'était au tour des Planets Smashers, qui ont été fidèles à leur habitude en enchaînant leurs classiques appréciés par la foule : «I Like Your Girlfriend», «Blind», «My Decision», «Surfing in Tofino», «Super Orgy Porno Party», «Sk8 or Die» et, bien entendu, d'autres titres du dernier album : «Death Threats» et «The Hippopotamus». D’ailleurs, pendant ce morceau, on retrouve sur scène l'amusante mascotte que l'on voit bien sûr sur le clip. Toujours dans la joie, la prestation des Smashers s'est bien déroulée et les gens semblent avoir aimé. Cependant, j'ai un bémol et ce n'est qu'une opinion. Bien qu'il est vrai que c'est toujours bon d'avoir des spectacles diversifiés, je crois honnêtement que, puisqu'ils ont joué après deux groupes intenses, leur musique a ralenti la cadence de la soirée et, ainsi, l'ambiance. Mais, c'était quand même appréciable de voir les Smashers sur scène.

Bien entendu, le clou du spectacle, les farfelues Américains de Me First and the Gimme Gimmes (sans le mythique Fat Mike, remplacé par Melvins pour l'occasion). Il y avait donc Joey Cape, toujours aussi amusant avec son homard sur son ampli, Melvins, enthousiaste et joyeux avec les bras dans les airs après chacune des chansons, Spikey et ses fameux pas de danse sociale authentique, Chris Shifflet toujours à la hauteur des attentes et, bien entendu, l'authentique Dave Raun derrière les gros caissons. Ils ont offert la pièce «Who Put the Bomp in the Bomp, Bomp, Bomp» pour débuter leur set avec un Métropolis plein à craquer de fans endiablés qui avaient véritablement hâte de les voir.

Ils ont, bien entendu, bien livré la marchandise en jouant plusieurs classiques au grand plaisir de la foule avec les «Country Road», «Rocket Man», «I Believe I Can Fly», «All My Loving», «Sloop John B», «Surmmertime», «(Ghost) Riders in the Sky », «Season in the Sun», «Me and Julio Down by the Schoolyard», «Danny's Song». Même une petite surprise nous attendait : une pièce chantée en français par Spikey, seul sur sa mini guitare, interprétant plus précisément «Au Clair de la Lune». Ils étaient solides et surtout drôles avec leur humour à tout casser. Une prestation qu'il ne fallait pas rater et, si par malheur c'était votre cas, ne ratez pas leur prochaine venue à Montréal.

En conclusion, ça fait deux années que je vais voir un seul spectacle au Pouzza Fest, celui de l'an dernier étant Lagwagon ''Sold Out''. C'est définitif que je vais y être l'an prochain et, cette fois, pendant les 3 jours. Il y a beaucoup de choses à voir et les organisateurs peuvent dire qu'ils ont répété leur exploit de l'an dernier. Ce fut une soirée mémorable et un succès sur toute la ligne! À l'an prochain.

(Écrit par : Deslo)

LIENS DES SITES MUTE :
Myspace  : Myspace.com/mutepunkrock
Facebook : Facebook.com/mutepunk
ReverbNation : ReverbNation.com/mutepunkrock

LIENS DES SITES A WILHELM SCREAM :
Site Web : Awilhelmscream.com
Facebook : Facebook.com/awilhelmscream

LIENS DES SITES THE PLANET SMASHERS :



LIENS DES SITES ME FIRST & THE GIMME GIMMES :
Site Web : Gimmegimmes.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire