NOS PLUS RÉCENTES CRITIQUES :

Off To Nowhere
Forus
Motorleague
Moovalya
Lagwagon

DeeCracks
DLD
Miracles
Planet Smashers
Not Scientists

jeudi, juillet 18, 2013

Retreat : Critique de «Captive».

À première vue, pour moi, Retreat était un tout nouveau groupe de la région de Québec, mais après avoir regardé les informations sur Internet, je me suis rendu compte que ce groupe existait depuis décembre 2010. 

Le groupe fut donc formé il y a trois ans par Dave (batterie), Vince (voix & guitare), Xav (basse) et Guillaume (guitare). C'est par des influences comme A Wilhelm Scream, AFI, Belvedere, Comeback Kids, que le quatuor a eu envie de jouer du punk mélodique.

Le premier disque de la formation Retreat est rempli à rebord d'un potentiel ébouriffant et nous plonge dans une haute créativité intensive. Rapide et mélodique, l’album constitue une puissance avec la coordination des musiciens dont la synchronisation est d'une excellente qualité. La musique jouée sur l'opus «Captive» est tout simplement exceptionnelle et nous démontre une fois de plus que des Québécois savent bien maîtriser leur art. C'est fougueux, technique et inspirant, il sera dur d'y être indifférent. Des solos qui éclatent sans avertissement, des mélodies électrisantes qui déclanchent de l'intensité inattendue, c'est ce qui reflète bien ce disque.

La voix puissante du chanteur est faite avec force et conviction et renforcie la cadence captivante des impressionnantes mélodies. Les textes des sept chansons sont des compositions d’une simplicité sublime et la structure est d'une intelligence fascinante. Cependant, c'est tout de même assez cliché comme sujet : c'est un peu politisé sans trop être moralisateur. C'est ce qui atténue l'impact des paroles et contribue à l'ouverture d'esprit de ce qu'on entend. Ça n'empêche pas d'être pertinent et intéressant.

Petit fait intéressant, la photo de la pochette ainsi que celle qui se trouve à l'intérieur ont été prises par Étienne Dionne, l'excellent drummeur et chanteur de nos héros locaux : Mute. On note aussi que l'album a été enregistré, mixé, masteurisé par une seule et même personne soit, François C. Fortin au Studio Sonum à Québec. On doit dire qu'il a fait un excellent travail d'une extrême qualité. Pour certains, ce n’est pas important, mais je crois qu'on doit souligner parfois le travail remarquable que ces gens font et qui est des plus importants pour obtenir un résultat comme celui de l'album «Captive» de Retreat.

Si vous voulez découvrir un excellent groupe qui va véritablement venir vous chercher musicalement, ou encore qui gagne à être découvert, ne perdez pas votre temps et misez sur l'album «Captive» de Retreat. Vous allez assurément en avoir pour votre argent puisque le groupe offre l'album en téléchargement avec contribution volontaire, même gratuitement dans le pire des cas si vous êtes cheap et que vous n'encouragez pas le groupe. Puisque donner un peu d'argent à un groupe, c'est non seulement les encourager, mais c'est aussi vital de toutes les façons (du gaz pour aller faire les spectacles, des fonds pour créer de la marchandise promotionnelle, et dans le pire des cas un autre album). Pensez-y. En attendant bonne écoute.

(Écrit par : Deslo)



LIENS DES SITES :
Site Web : Retreatpunk.com

ReverbNation : Reverbnation.com/retreatpunk
Myspace : New.myspace.com/retreatpunk
BandCamp : Retreatqc.bandcamp.com
Facebook : Facebook.com/retreatpunk

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire